Mise à jour, France info

Tania de Montaigne : "Les Noirs, avec une majuscule, n'existent pas"

Tania de Montaigne, romancière, journaliste, est l'invitée de Jean-Mathieu Pernin, pour une "Mise à jour", à l'occasion de la sortie de son roman "L’assignation – les noirs n’existent pas".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Tania Montaigne était l\'invitée de la Mise à jour de Jean-Mathieu Pernin sur franceinfo.
Tania Montaigne était l'invitée de la Mise à jour de Jean-Mathieu Pernin sur franceinfo. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Elle vient d'écrire un livre qui traite de racisme et du communautarisme : Tania de Montaigne, romancière, journaliste, est l'invitée de Jean-Mathieu Pernin, pour une "Mise à jour", à l'occasion de la sortie de son roman L’assignation – les Noirs n’existent pas. Elle revendique le droit d'être singulière.

"Je dis que les Noirs, avec un N majuscule, n'existent pas, indique la romancière. Ce qui est très différent du fait qu'il y ait des noirs, des blancs, des jaunes. À un moment, je n'avais pas de majuscule : j'étais noire sans majuscule. C'est à dire à la fois une couleur de peau et de plein d'autre choses. Et à un moment, quelque chose se fige et on décide que je suis noire avec une majuscule, c'est à dire que je fais des choses de Noire. Avec une majuscule."

Et cela change tout : "Quand on met une majuscule, on dit que c'est un nom et non un adjectif, poursuit Tania de Montaigne. Dès lors que c'est un nom (et cela marche pour tout : Juif, Musulman, Noir, Blanc...), on considère que l'on sait qui est une personne en fonction de ce qu'on lui attribue : sa couleur, sa religion... Et on agit en fonction de ce que l'on suppose qu'elle est. Dès lors, on lui nie la capacité d'être humain. Elle devient un objet."

Tania Montaigne était l\'invitée de la Mise à jour de Jean-Mathieu Pernin sur franceinfo.
Tania Montaigne était l'invitée de la Mise à jour de Jean-Mathieu Pernin sur franceinfo. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)