Mise à jour, France info

Ovidie : "Il faut toujours être libre de ses choix" dans sa vie sexuelle

La réalisatrice de documentaires et ancienne actrice porno Ovidie est l'invitée de "Mise à jour", de Guy Birenbaum, à l'occasion de la sortie de son livre "Libres ! Manifeste pour s'affranchir". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Ovidie
Ovidie (JOEL SAGET / AFP)

Ovidie, ancienne actrice porno désormais réalisatrice de documentaires, publie un livre intitulé Libres ! Manifeste pour s'affranchir, le 4 octobre aux éditions Tapas. Cet ouvrage, réalisé avec la dessinatrice Diglee, est surtout destiné aux jeunes femmes pour leur permettre de s'affrichir des diktats sexuels qu'elles peuvent subir au quotidien dans notre société, selon l'auteure.

Des jeunes filles qui ne se sentent pas plus libres

"Il faut toujours avoir le choix et être libre de ses choix." Cette phrase, écrite par Ovidie dans son livre, résume l'esprit qui a guidé la rédaction de cet ouvrage. "Il était temps de réflechir à comment s'émanciper de toutes les injonctions qui nous entourent au niveau du corps et de la sexualité", explique ainsi Ovidie. Dans la mode, les séries, les publicités, les vidéos pornographiques sur Internet... Pour l'ancienne actrice porno, les stéréotypes sont partout.

Les jeunes filles que je rencontrais disaient qu'elles ne se sentaient pas plus libres qu'avant. Il y a un déplacement de la norme qui fait que des pratiques qui étaient taboues avant sont devenues obligatoires.

Ovidie, auteure de "Libres ! Manifeste pour s'affranchir"

à franceinfo

"On ne peut pas tout déconstruire en un claquement de doigts", reconnaît cependant Ovidie. Celle qui a écrit des guides sexuels par le passé avoue avoir elle-même eu tendance à établir des règles sur le sujet. Une partie de la solution peut, selon elle, se trouver sur Internet. "Le web, c'est le poison et l'antidote. Sur le web, on va trouver un tas d'articles sexo qui vont toujours tourner autour des mêmes pratiques [...] mais le web c'est aussi l'antidote dans le sens où on a vu émerger ces dernières années un forme de féminisme 2.0."

Ne rien effacer malgré les regrets

Et si elle devait faire une mise à jour, que voudrait corriger, modifier ou effacer Ovidie ? "Je ne voudrais rien effacer parce que tout ce que j'ai fait, même les plus grosses erreurs, finalement font partie de mon parcours et elles m'ont structurée. Parfois, je me dis que j'aurais aimé effacer la case porno parce que c'est quelque chose que je paye encore, même 15 ans après, donc on peut dire j'ai envie d'effacer mais en fait non puisque ça fait partie de mon parcours. Ça fait partie de ce qui m'a structurée et si je n'étais pas passée par là, aujourd'hui je ne serais pas avec vous pour parler de 'Libres !'"

Ovidie
Ovidie (JOEL SAGET / AFP)