Mise à jour, France info

"Le rêve de ma mère", d'Annie Duperey : "C'est mon moi profond, absolument"

L’actrice et romancière Anny Duperey est l’invitée de "Mise à jour" jeudi à l’occasion de la sortie de son livre Le rêve de ma mère, sorti le 2 novembre aux Editions du Seuil.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Anny Duperey
Anny Duperey (DIARMID COURREGES / AFP)

Dans son livre, Le rêve de ma mère, sorti le 2 novembre aux Editions du Seuil, Anny Duperey revient sur son enfance et s'interroge sur l'héritage de sa mère, morte dans un dramatique accident alors qu'elle n'a que 9 ans. Ses deux parents ont en effet été asphyxiés au monoxyde de carbone dans leur salle de bain par un chauffe-eau au gaz défectueux. 

"C’est un puzzle ce livre, pour moi, c’est-à-dire que, effectivement, j’ai eu un choc un jour en visitant le cirque autour duquel a été élevée ma maman, et où travaillaient mes grands-parents, à Elboeuf, qui est maintenant un magnifique cirque, avec une programmation absolument magnifique", raconte Annie Duperey. Annie Duperey dit découvrir un "vaisseau fantôme" mais qui tient encore debout.

Quand je l’ai découvert, il m’est tombée dedans une évidence, et quasiment la construction du livre, voilà. Une évidence que j’étais possiblement l’incarnation du rêve de ma mère, qui a dû abandonner tous ses rêves, avec ma naissance

Annie Duperey, comédienne, romancière

franceinfoLa 

Transmission d'un rêve de mère en fille

Annie Duperey vivrait donc le rêve de sa mère, qu'elle a dû abandonner après la naissance de sa fille. "C'est une femme qui avait des velléités artistiques, qui était photographe et elle est tombé enceinte de moi, et à cette époque-là, retour à la maison, pour terminer l'enfant", dit-elle. L'histoire de son livre, qui est celle de sa propre histoire, prend alors forme.

Je me suis dit que si cette femme avait dû abandonner tous ses rêves, il était logique que ça soit moi qui en soit l’héritière quelque part

Annie Duperey

franceinfo

La révélation est déstabilisante. C'est "une évidence qui a failli me jeter par terre. Je ne tenais plus sur mes jambes, c’était un ébranlement profond. Et tout à coup, j’ai vu comme un raccourci, comme ça, avec toutes les questions que je me posais toute la vie".

L'écriture a été "salvatrice", explique Annie Duperey et lui a évité de sombrer dans la dépression. C'est une autobiographie, mais où elle ne parle pas de sa carrière.

On découvre notamment comment elle est devenue comédienne. Tout part d'un conseil donné par un orientateur professionnel. Il lui suggère d'aller au conservatoire, pour "continuer à travailler des textes". "Et il m'a dit ça, juste avant de sortir", précise Annie Duperey, encore surprise. "Je lui dois absolument mon devenir de comédienne", raconte-t-elle.

Sa mise à jour ? "Ce livre c’est mon moi profond, absolument. C’est mon moi profond dans ce qu’il y a de drôle, dans le mystère, dans tout ce que l’on ne connaît pas", s'exclame Annie Duperey. 

Anny Duperey
Anny Duperey (DIARMID COURREGES / AFP)