Mise à jour, France info

Jean-Michel Ribes : "L'aphorisme ne se cherche pas, ne se trouve pas, il apparaît"

Jean-Michel Ribes est l'invité de la "Mise à jour" de Jean-Mathieu Pernin mardi 12 juin, à l'occasion de la sortie de "Cris écrits", un livre d'aphorismes notamment dédié à ceux pour qui la lecture et l'ennui sont leurs principaux ennemis. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Michel Ribes, auteur de \"Cris écrits\".
Jean-Michel Ribes, auteur de "Cris écrits". (SOPHIE BRIA / RADIO FRANCE)

Entre crier, écrire ou écrire en criant, Jean-Michel Ribes préfère écrire. Mais "ce qui est intéressant, c'est que, souvent, de l'écrit sortent des cris". L'auteur et metteur en scène publie Cris écrits aux éditions Actes Sud, un recueil d'aphorismes dans lequel Jean-Michel Ribes donne à penser.

Des aphorismes contre l'ennui

"L'aphorisme ne se cherche pas, il ne se trouve pas. C'est quelque chose qui apparaît" à qui veut bien le voir. Peut-être serait-ce le cas des lecteurs épris d'un profond ennui à qui l'auteur dédie son livre : "L'ennui, c'est le diable. L'ennui est un abandon de soi-même, à l'exception des ennuis oniriques où l'on se met à rêver. Mais l'ennui relève de la pétrification, on devient dans ces moments-là, une sorte de pierre." Le directeur du théâtre du Rond-Point veut faire réagir ces lecteurs, épris d'un profond ennui. Ce livre, prenant la forme d'un manifeste contre cette lassitude est également dédié à ceux qui n'aiment pas lire, que l'on oublie parfois.

Mais Jean-Michel Ribes prévient : son ouvrage ne fera pas de vous un meilleur aphoriste en soirée : "Ce ne sont que des petites folies, des petites pensées que j'inscris dans ce livre. Libre aux gens d'en rire, de les aimer ou de les répéter. Selon moi, les aphorismes viennent en tête de façon spontanée, ce n'est pas une réponse, ni une description. Ce sont plus des petites bulles d'oxygène qui s'échappent et qui permettent de faire respirer les gens."

 

Jean-Michel Ribes, auteur de \"Cris écrits\".
Jean-Michel Ribes, auteur de "Cris écrits". (SOPHIE BRIA / RADIO FRANCE)