Ma France championne du monde, France info

Karine Jacquemart : "Mon pavé 2018 c’est de pouvoir manger sans danger pour la santé"

Karine Jacquemart est l'invitée d'Olivier de Lagarde. Avec l'ONG Foodwatch, elle milite pour la sécurité alimentaire et la protection des droits du consommateur.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch, était l\'invtée de franceinfo le 28 novembre 2017. 
Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch, était l'invtée de franceinfo le 28 novembre 2017.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Karine Jacquemart est la directrice-générale de l’ONG Foodwatch en France. Fondée en 2002 en Allemagne et présente en France depuis 2013, cette association milite pour le droit à la sécurité alimentaire et la protection des droits du consommateur. Karine Jacquemart lance donc son pavé contre les conditions alimentaires actuelles : les scandales alimentaires fréquents, la nourriture trop sucrée et les substances chimiques présentent dans les aliments.

Olivier de Lagarde : Nous avons l’impression, en vous entendant, que nous nous empoisonnons chaque fois que nous allons à la cantine !

Karine Jacquemart : Ce qui est inacceptable, c’est qu’il y a plein de substances qui sont invisibles à l’œil nu dans les aliments. Le consommateur ne peut pas choisir s’il va les avaler ou non, puisque ce n’est pas indiqué sur les emballages. On ne le sait pas. Et oui, c’est dangereux pour la santé. Ce qu’on ne veut pas, c’est alimenter les peurs. La seule façon de ne pas l’alimenter c’est de dire : faisons ce qu’il faut pour qu’effectivement, quand on achète nos aliments, que ce soit au supermarché ou ailleurs, on n'ait pas à se poser la question des substances cachées qui peuvent être dangereuses pour notre santé.

Le secteur de l’alimentation est parmi les plus contrôlés et notamment en France.

Justement, c’est là qu’il y a un problème. D’abord les contrôles, on l’a vu sur le cas de Lactalis, ne sont pas à la mesure des enjeux. En revanche, là où vous mettez le doigt sur quelque chose, c'est qu'il faut renforcer la réglementation.

Encore ?

Oui bien sûr, puisque c’est à l’État de protéger la santé des citoyens, la santé des consommateurs.

Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch, était l\'invtée de franceinfo le 28 novembre 2017. 
Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch, était l'invtée de franceinfo le 28 novembre 2017.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)