Ma France championne du monde, France info

Bernard Devert : "Mon pavé 2018 concerne les migrants"

Olivier de Lagarde reçoit Bernard Devert, fondateur du mouvement Habitat et Humanisme qui lutte contre le mal-logement des personnes défavorisées. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Bernard Devert, fondateur d\'Habitat et humanisme, en décembre 2015.
Bernard Devert, fondateur d'Habitat et humanisme, en décembre 2015. (JEFF PACHOUD / AFP)

Bernard Devert est un ancien agent immobilier, désormais prêtre. En 1985 il fonde la fédération Habitat et Humanisme dont l’objectif est de loger et accompagner les personnes en difficultés financières. Il appel à plus de clarté sur la question des migrants et la crise qui entoure ce phénomène.  

Olivier de Lagarde : Michel Rocard disait que la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde.  

Bernard Devert : Il avait raison, elle ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais en fait il s’agit de prendre sa part pour le recul de cette misère. Donc la question est : comment dans nos pays, et comment là où nous sommes, peut-on faire gagner la paix ? C’est sûr que par rapport à la question des réfugiés, l’accueil doit être inconditionnel.  

Inconditionnel ? Vous voulez dire que nous devons accueillir tout le monde ?

Pour ceux qui sont dans les pays en guerre, ceux qui sont en danger de mort, il y a quand même un devoir qui est celui de l’assistance à personne en danger. Et puis il y a les autres. Ils sont en danger, c’est un danger qui n'est naturellement pas le même, mais c’est un danger économique à partir duquel finalement, ces hommes, ces femmes, ces gosses n’ont aucun avenir. Par rapport à ces personnes, il doit y avoir une forme d’accueil, d’hébergement pour une formation. À partir de cette formation, il y a une invitation ensuite à faire en sorte qu’ils deviennent des bâtisseurs dans leur pays. Il y a des choses à construire, il faut leur dire : vous avez une vraie responsabilité, on va vous aider.  

Avant, il faut résoudre un certain nombre de problèmes que vous connaissez bien à Habitat et Humanisme, il va falloir les loger. Comment fait-on ?  

Ces logements, ils existent. Il y a des milliers et des milliers de logements qui sont vacants. Mais il y a un problème, c’est celui de l’aménagement des territoires.

Bernard Devert, fondateur d\'Habitat et humanisme, en décembre 2015.
Bernard Devert, fondateur d'Habitat et humanisme, en décembre 2015. (JEFF PACHOUD / AFP)