Les climatosceptiques

écouter

Aux côtés de Stéphane Foucart, journaliste au Monde, Patrice Gélinet revient sur l’une des plus célèbres manipulations des faits : celle des climatosceptiques.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme passe devant une bannière de la COP26 à Glasgow, en Écosse, le 29 octobre 2021. (DANIEL LEAL / AFP)

"Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. Nous ne pouvons pas dire que nous ne savions pas" : tout le monde se souvient de ces mots de Jacques Chirac prononcés au quatrième Sommet de la Terre à Johannesburg, le 2 septembre 2002. Presque vingt ans plus tard, nous ne pouvons toujours pas dire que nous ne savions pas. Notre maison brûle toujours et les climatosceptiques regardent toujours ailleurs, par ignorance ou pour dissimuler délibérément une vérité qui les dérange. Le réchauffement climatique et ses causes mises en évidence bien avant Jacques Chirac par le directeur du Goddard Institute de la NASA, James Hansen, devant une commission du Congrès des Etats-Unis. C'était le 23 juin 1988.

Stéphane Foucart, journaliste au Monde et auteur de L’avenir du climat : enquête sur les climatosceptiques, publié aux éditions Gallimard, revient sur l'émergence des arguments utilisés par les climatosceptiques au fil des années.

Avec "Les infox de l’Histoire", le nouveau podcast de la Fondation Descartes en partenariat avec franceinfo, voyagez à travers les époques au cœur des grands épisodes de désinformation. Patrice Gélinet et ses invités exposent et analysent les infox qui ont défrayé la chronique de l’antiquité à nos jours. Complotisme, manipulations, rumeurs, calomnies, emballements médiatiques… Un podcast de 8 épisodes pour décrypter les mensonges de l’Histoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.