Possibles crimes de guerre en Ukraine... dernier sprint pour la présidentielle : les Informés du matin du lundi 4 avril

écouter (26min)

Tous les matins, les informés débattent des sujets qui font ou feront l'actualité du jour.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les jeunes journalistes ou étudiants en journalisme se sentent investis d'une mission et souhaitent s'engager dans cette voie en dépit des critiques formulées depuis des années sur cette profession et sur les médias en général. (Illustration) (CHRISTOPHE ABRAMOWITZ / RADIO FRANCE)

Autour de Renaud Dely et Augustin Arrivé, Sophie de Ravinel, journaliste au service politique du Figaro,  Jean-Jérôme Bertolus, chef du service politique de franceinfo et Virginie Pironon, de la rédation internationale de Radio France. 

- Guerre en Ukraine : Retrait et redéploiement russes, des massacres découverts : À mesure que l'arnée russe se retire du Nord de Kiev, probalement, pour se redéployer en grande partie dans l'Est de l'Ukraine, on découvre des images d'horreur. Plusieurs centaines de victimes, notamment dans la ville de Boutcha, une commune résidentielle de la banlieue de Kiev. Le président de la République Emmanuel Macron évoque "des indices très clairs de crimes de guerre". Au-delà des condamnations, que va-t-il se passer ?  

- Les meetings du week end de la présidentielle et  le sprint final :  Le record d'abstention pour une élection présidentielle remonte à 2002, avec un taux à 28%. Le risque d'abstention dimanche prochain est fort. Il y a une grande volatilité électorale. Un week-end marqué également par un fait politique. Le nom de Nicolas Sarkozy a été brièvement hué par des militants, avant le meeting de la candidate LR Valérie Pécresse, à la Porte de Versailles à Paris dimanche 3 avril.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.