Le duel symbolique et à distance entre Poutine et Macron, vers un divorce à gauche après l'union ? Les informés du matin du lundi 9 mai 2022

écouter (26min)

Tous les matins, les informés débattent des sujets qui font ou feront l'actualité du jour.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les informés du matin du lundi 9 mai 2022 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Autour de Renaud Dély et Marc Fauvelle, Alix Bouilhaguet, éditorialiste politique sur franceinfo (canal 27), Sylvain Courage, rédacteur en chef à l’Obs, François Beaudonnet, journaliste à France Télévisions en charge des questions européennes.

Démonstration de force de Poutine à Moscou et 
discours de Macron à Strasbourg...

Deux discours, deux dirigeants, mais une seule ambiance : celle de la méfiance. Vladimir Poutine a proclamé que son armée combattait en Ukraine pour défendre "la patrie" contre une "menace inacceptable", lors d'une allocution sur la place Rouge suivie de la traditionnelle et symbolique parade militaire du 9 mai qui marque la victoire sur les nazis en 1945 et le sacrifice de millions de Soviétiques. De son côté, fraîchement réinvesti, le président français Emmanuel Macron devrait profiter de la date symbolique du 9 mai et de sa venue à Strasbourg pour vanter une Europe plus puissante prête à se réformer pour répondre aux attentes des citoyens. Dans la même journée, il se rendra ensuite à Berlin, réservant, comme le veut la tradition, la première visite officielle depuis sa réélection au chancelier allemand Olaf Scholz. Que faut-il attendre de cette visite ? Peut-on croire à une désescalade en Ukraine ? 

Un accord très contesté à gauche, vers un afflux de candidatures dissidentes ?

L'union a fait long feu. Quelques jours seulement après l'accord entre socialistes, écologistes et la France insoumise, donnant naissance à la Nupes en vue des législatives, la grogne monte. Ainsi, dans une tribune au Monde samedi, trois anciens députés européens, Jean-Paul Besset, José Bové et Daniel Cohn-Bendit accusent, avec des mots très durs, les dirigeants des Verts de trahir les valeurs fondatrices d'EELV. Des critiques déjà entendues chez les "éléphants" socialistes. Une rupture de mauvaise augure avant le premier tour de l'élection ? 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.