Cet article date de plus de six ans.

Mise en examen de Nicolas Sarkozy : "La famille de droite va se recomposer discrètement, c’est-à-dire sans l’abandonner", affirme la journaliste Cécilia Gabizon

Les Informés de franceinfo sont notamment revenus mercredi soir sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne de 2007.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 27 min
Les Informés de franceinfo mercredi 21 mars. (RADIO FRANCE)

Les Informés de franceinfo ont reçu mercredi 21 mars Éric Meyer, secrétaire fédéral de SUD Rail, André Bercoff, journaliste et essayiste, Cécilia Gabizon, rédactrice en chef de la Street School et de Media Maker, Audrey Goutard, journaliste à France Télévisions et Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de L’Express.

Extrait. Les Informés de franceinfo sont notamment revenus mercredi soir sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne de 2007. Pour la journaliste Cécila Gabizon, l'ancien chef de l'État "va continuer" à plaider son innocence. "Il a bénéficié de non-lieu dans d’autres affaires, il va tenir la même défense. Aujourd’hui Nicolas Sarkozy n’a qu’une piste à suivre, celle de clamer son innocence comme il l’a déjà fait, donc il va continuer à défendre ça."

Cécilia Gabizon pense que "la famille de droite va se recomposer discrètement, c’est-à-dire sans l’abandonner, comme c’est déjà ce qu’on observe. A travers ceux qui sont partis à En Marche, ceux qui restent proches de l’ancien chef, mais en même temps volent de leurs propres ailes."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.