Les enfants des livres, France info

Quatre albums pour super héros en herbe

"Les Enfants des livres" endossent aujourd’hui des habits de super héros, avec quatre livres pour superman et wonderwoman en herbe.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Avec Super-héros, mode d’emploi , d’Alice Brière-Haquet et Mélanie Allag. Un album moyen format tout en largeur qui suggère, avant de devenir super-héros soi-même, de commencer par en adopter un. S’en suivent une série de brèves leçons généreusement illustrées, où il apparaît que le super héros se situe quelque part entre le doudou, l’ami imaginaire et l’animal de compagnie, sachant que chacun de ces états peut déraper si l’éducation du super héros s’avère trop laxiste… C’est drôle et à hauteur d’enfant. Une édition P’tit Glénat.

Avec, à partir de 9 ans cette fois, Le livre des super pouvoirs de Xavier Mauméjean et Roland Garrigue. Là encore, on commence par un manuel qui permet de savoir si on a superpouvoir et de choisir son nom de superhéros. Puis on enchaîne par une série de monographies sur des enfants héros, super gentils ou super méchants. Eclats de rire à chaque page ; et en filigrane quelques conseils qui laissent entendre qu’un super héros, c’est d’abord un super enfant –  un qui mange du poisson et évite les orgies de bonbons. C’est chez Syros.

(©)

Ce petit bijou signé Sébastien Perez et Benjamin Lacombe : Les Superhéros détestent les artichauts . Vous devrez d’abord chausser les lunettes 3D fournies avec le livre. Puis vous plongerez dans un univers joyeux et onirique, dans lequel chaque page est une invention graphique qui réinterprète les codes des grands comics américains ; invention  textuelle également, avec  alternance de récits, de contes ou d’extraits de presse. C’est chez Albin Michel Jeunesse.

Pour terminer avec cette question : et si être un héros, c’était admettre qu’on peut avoir peur, aimer les câlins et préférer la ruse pacifique à la force aveugle ? Exemples tirés du joliOn n’est pas des super héros , de Delphine Beauvois et Claire Cantais. Sous-titre : mon premier manuel anti sexiste. Une façon de déjouer les stéréotypes qui galopent déjà dans les cours de récré de maternelle. C’est aux éditions La ville brûle , à lire aux enfants dès 2-3 ans.

Enfin s’il est bien un super héros du Salon du livre jeunesse , c’est celui de Montreuil . Il ouvre ses portes jeudi et célèbre ses 30 ans. Bon anniversaire !

(Les 30 ans du Salon du livre de jeunesse de Montreuil, premier du genre en Europe)

 

(©)