La renationalistation d'EDF et le coup chaud sur nos dettes : les débats de l'éco du 18 juin

écouter (9min)

Tous les samedis, deux économistes débattent autour des sujets qui marquent l’actualité économique et sociale.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les débats de l'éco du 18 juin (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les invités d'Emmanuel Cugny pour commenter et analyser l'actualité économique de cette semaine sont : Sabina Issehnane, économiste et maîtresse de conférence à l’Université de Paris et Christian Saint-Etienne, membre du Cercle des économistes et professeur d’économie industrielle au Cnam.

Faut-il renationaliser EDF ?

Une renationalisation de l'entreprise est-elle nécessaire pour lui permettre de construire de nouveaux réacteurs nucléaires ? Rien n'est encore décidée, mais cette solution "n'est pas exclue", a rappelé cette semaine la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Il faut accélérer sur les énergies renouvelables, sur le nucléaire, ne pas prendre de retard et donc travailler sur la trajectoire actionnariale. L’Etat est aujourd’hui actionnaire de l’énergéticien à hauteur de 85%. La renationalisation d’EDF (endettée de 60 milliards d’euros) est-elle la solution à tous ses problèmes ? Quel est l’avenir d’EDF ?

 BCE : coup de chaud sur nos dettes ? 

Face à l'inflation galopante aux États-Unis, la Fed a procédé cette semaine à la plus forte hausse des taux d’intérêt depuis 1994. Il s'agit de la troisième hausse d'affilée de ces taux, qui se situent désormais dans une fourchette comprise entre 1,50 à 1,75%, et donnent le ton pour les crédits accordés aux particuliers et entreprises. Quelques heures avant, en Europe, la BCE convoquait une réunion d’urgence pour calmer les tensions et dire qu’elle restait vigilante en créant de nouveaux outils si besoin. Réunion d’urgence non prévue autour de Christine Lagarde : y-a-t-il le feu à la maison ? Vers le retour de la rigueur budgétaire ?

Voir l'émission en intégralité : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.