Cet article date de plus de neuf ans.

Eléphant Paname : un hôtel particulier à deux pas de l'Opéra de Paris

écouter (5min)
L'exposition "Noëlla Pontois, divine étoile", en hommage à la célèbre danseuse de l'Opéra de Paris se tient à Paris, dans un hôtel particulier Napoléon III, rebaptisé "Eléphant Paname", par ses nouveaux propriétaires.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

C'est à deux pas de l'Opéra de Paris que se trouve Eléphant Paname.
Cet hôtel
particulier a été bâti sous Napoléon III par l'ambassadeur de Russie en
France,
le prince Alexis Soltykoff. Palais d'inspiration vénitienne, il était
destiné à abriter
les collections d'art de son propriétaire. Déserté à la fin de l'Empire,
il est
ensuite devenu le siège social d'une banque, avant d'être racheté il y a
un peu
plus de deux ans par Laurent et Fanny Fiat, un frère et une sœur, qui
l'ont transformé en lieu d'exposition et en studio de danse. Mais en
lançant les travaux, les nouveaux propriétaires ont eu quelques
surprises.

Ils ont découvert derrière les coffrages et les placages installés dans
les années cinquante, une grande partie du décor Napoléon III d'origine
qu'ils croyaient disparu. Ils ont alors décidé de le restaurer.
L'intérieur
de cet hôtel particulier tombé dans l'oubli n'avait pas été classé ce
qui a
laissé à ses nouveaux propriétaires une plus grande liberté pour la
restauration.

Si les salons des deuxième
et troisième étages possèdent un décor Napoléon III, au
rez-de-chaussée, la pièce maîtresse est un dôme de verrre art déco, posé
dans les années vingt pour couvrir la cour intérieure du bâtiment. Un
dôme composé de plus de 4000 pavés de verre, un des deux seuls
exemplaires encore conservés en Europe.
C'est dans cet
extraordinaire décor qu'est présentée actuellement l'exposition " Noëlla
Pontois, divine  étoile". Elle revient sur la vie et la carrière de la
célèbre danseuse, nommée
étoile à l'Opéra de Paris en 1968 et qui a eu pour partenaires les plus
grands : Rudolf Noureev avec lequel Noëlla Pontois a dansé pendant 18
ans, Mikhaïl Barychnikov, Cyril Atanassoff, Michaël Denard mais aussi
Patrick Dupont et Manuel Legris représentant alors la nouvelle
génération de danseurs à l'Opéra de Paris. L'ancienne étoile a prêté
énormément d'objets pour cette exposition : photos, articles de
journaux, costumes de ballet, chaussons etc... Des archives télévisées
montrant Noëlla Pontois en répétition ou avec quelques-uns de ses
célèbres partenaires sont aussi présentées dans le cadre de
l'exposition.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.