VRAI OU FAUX. Y-a-t-il près de 100 millions d'Européens menacés de pauvreté, comme l'affirme Marie Toussaint ?

En pleine campagne pour les élections européennes, la candidate écologiste Marie Toussaint assure que "près de 100 millions d'Européennes et d'Européens sont en risque de précarité". C'est vrai. 95 millions d'Européens précisément sont menacés de pauvreté ou d'exclusion sociale.
Article rédigé par Lise Roos-Weil
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Marie Toussaint, invitée de "Demain l'Europe", vendredi 5 avril. (CAPTURE D'ECRAN / RADIOFRANCE)

C'est pour elle une des priorités de la campagne pour les élections européennes. La candidate écologiste Marie Toussaint a affirmé sur franceinfo, vendredi 5 avril, qu'"aujourd'hui, ce sont près de 100 millions d'Européennes et d'Européens qui sont en risque de précarité". Est-ce vrai ? Peut-on dire que près d'un quart des Européens sont menacés de pauvreté ?

La hausse de la précarité 

C'est vrai. Quelque 95 millions d'Européens, précisément, étaient "menacés de pauvreté ou d'exclusion sociale" en 2021, selon les dernières données d'Eurostat. Cela représente 21,6% de la population. Cet indicateur est plus large que le seuil de pauvreté, qu'on a l'habitude d'utiliser en France. Le nombre de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale comptabilise non seulement tous les habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté, c'est-à-dire avec un revenu inférieur à 60% du revenu médian, mais aussi toutes les personnes qui travaillent moins de 20% d'un temps plein, ou encore tous ceux qui "souffrent de graves privations matérielles et sociales". Les personnes qui se trouvent dans au moins une de ces trois catégories sont considérées comme menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale.

Cette précarité augmente légèrement depuis 2020 et la pandémie de covid. En 2019, 92 millions de personnes étaient concernées, contre 95 millions en 2021. Avant le covid, la tendance était pourtant inverse : la pauvreté reculait en Europe.

Un Français sur cinq menacé de pauvreté ou d'exclusion sociale

La France se trouve dans la moyenne européenne, avec 21% des Français menacés de pauvreté ou d'exclusion sociale. Un niveau équivalent à l'Allemagne, l'Irlande ou encore le Portugal. Le système de redistribution des revenus, avec notamment des aides sociales pour soutenir les plus modestes, permet de réduire la précarité.

La Roumanie est le pays européen le plus pauvre, avec plus d'un tiers des habitants menacés de pauvreté, juste devant la Bulgarie. En Roumanie, le PIB par habitant est trois fois inférieur à la moyenne de l'Union européenne. En Bulgarie, il est 30% inférieur à la moyenne européenne. Ces deux pays, ex-membres du bloc communiste, font partie des tout derniers à avoir intégré l'UE, en 2007.

De l'autre côté du classement, la République tchèque compte moins de 12% d'habitants menacés de pauvreté ou d'exclusion sociale. Le pays est aussi un ancien membre du bloc de l'Est mais, très dynamique économiquement, il redistribue aussi davantage les richesses que ses voisins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.