Le vrai du faux, France info

"Vingt policiers et gendarmes blessés chaque jour en France" ?

C'est le député des Alpes maritimes Eric Ciotti qui l'affirme : "20 policiers ou gendarmes sont blessés chaque jour". Vrai.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Eric Ciotti dit-il vrai sur les policiers et gendarmes blessés chaque jour en France ? © Maxppp)

Près de 8.300 policiers et gendarmes ont été blessés en mission l'an dernier en France, d'après les chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales et de la Direction générale de la police nationale. Ce sont les policiers qui sont le plus souvent blessés : 5.800 contre 2.300 gendarmes en 2014. Ce qui fait donc une moyenne de 22 blessés par jour en moyenne parmi les agents des forces de l'ordre. 

{% embed infogram policiers__gendarmes_blesses_2014" style="color:#acacac;text-decoration:none;"> Policiers / Gendarmes blessés 2014 | Create your own infographics

%}

Sur les conditions de ces blessures chez les policiers, l'ONDRP est assez flou. La plupart des agents sont victimes d'agressions physiques lors de missions "anti-délinquance". Côté gendarmes, on est un peu plus précis. La grande majorité des blessures interviennent lors d'interpelletions /interventions (différends familiaux ou de voisinage, rixes, forcenés). Les contrôles routiers arrivent en deuxième position. 

(Part des atteintes aux militaires de la gendarmerie nationale selon la nature du service effectué en 2014 © DGGN)

Depuis 2004, la Direction générale de la police a comptabilisé 15 agents tués en mission (six d'entre eux ont été heurtés volontairement par des voitures, six autres ont été tués par balle, deux par arme blanche et un poussé sous un manège) dont trois depuis le début de l'année. 

La profession la plus agressée ? 

Mais les policiers et les gendarmes sont-ils plus exposés que d'autres professions souvent confrontés au public ? C'est ce qu'a voulu savoir le ministère de l'Intérieur dans une note publiée début octobre. Elle explique que les "Policiers, militaires et assimilés" sont deux fois plus victimes d'agressions physiques que les "professions intermédiaires de la santé et du travail social".

Les agents des forces de l'ordre sont aussi beaucoup plus soumis aux menaces et aux insultes que les enseignants ou les commercants, par exemple.

(Les policiers, les militaires et assimilés sont davantage victimes d’agressions © Insee ONDRP)

Sources 

Les atteintes au personnels et aux biens de la gendarmerie nationale en 2014, ONDRP

La criminalité en France 2014, rapport 2014 de l'ONDRP

Sécurité et défense : des professions plus souvent victimes d'agressions physiques ou verbales, Interstat octobre 2015

(Eric Ciotti dit-il vrai sur les policiers et gendarmes blessés chaque jour en France ? © Maxppp)