Le vrai du faux, France info

Un étranger tout juste régularisé peut toucher le RSA ?

Pour éviter "un appel d'air", Nicolas Dupont-Aignan souhaite durcir les conditions d'accès aux prestations sociales pour les étrangers. Le président de Debout la France veut notamment établir un délai minimum pour bénéficier du RSA... délai qui existe déjà.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Nicolas Dupont-Aignan affirme qu'un étranger régularisé peut toucher le RSA sans délai © Maxppp)

"Nous avons des prestations sociales très importantes données aux étrangers dès leur arrivée sur notre sol. Ils bénéficient du RSA. Il faut qu'il y ait un délai."

Aujourd’hui, seuls les réfugiés, les bénéficiaires de la protection subsidiaire et les apatrides peuvent toucher le RSA sans délai. Mais ils ne représentent qu’une petite minorité des étrangers non européens en France. Pour les autres, il faut obligatoirement un titre de séjour permettant de travailler depuis au moins cinq ans pour bénéficier du RSA. Le délai est de trois mois pour les étrangers qui viennent d’un pays européen. Le délai minimum réclamé par Nicolas Dupont-Aignan pour toucher le RSA existe déjà. 

Les étrangers sont-ils nombreux à toucher le RSA ?

D'après les chiffres de la CAF, 190.000 étrangers non communautaires touchaient l'an dernier ce qu'on appelle le "RSA socle". Cela représente un peu plus de 13% de l'ensemble des bénéficiaires.

(Bénéficiaires du RSA © CAF)

La France plus généreuse que ses voisins ?

Aide médicale, aide au logement, aide aux revenus, la France est effectivement généreuse avec les étrangers qu'elle accueille sur son territoire. Mais l'est-elle plus qu'ailleurs en Europe, comme le laisse entendre Nicolas Dupont-Aignan ? Impossible de le dire tant les systèmes de protections sociales, l'éventail des aides et leurs conditions d'accès aux étrangers varient d'un pays à l'autre. 

Ceci dit, l’institut Eurostat a comparé le risque de pauvreté des étrangers dans les différents pays européens en regardant leur taux d'emploi, leurs conditions de logement et surtout leurs revenus après versement des aides sociales. Résultat : le taux de risque de pauvreté et d'exclusion sociale dépasse les 50% en France. C'est beaucoup plus que dans la plupart des pays voisins, y compris la Grande-Bretagne, l'Allemagne ou l'Italie. 

{% embed infogram risque_pauvrete-2" style="color:#acacac;text-decoration:none;"> risque pauvreté | Create infographics

%}

(Nicolas Dupont-Aignan affirme qu'un étranger régularisé peut toucher le RSA sans délai © Maxppp)