Le vrai du faux, France info

Non, Mazarin et Colbert ne voulaient pas taxer la classe moyenne il y a quatre siècles

Dans cet échange viral sur les réseaux sociaux, les deux ministres de Louis XIV ayant vécu au XVIIe siècle affirment vouloir taxer la classe moyenne plus que de raison, car c’est "un réservoir inépuisable" de ressources.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La (fausse) citation est tirée d\'une (vraie) pièce de théâtre crée en 2008.
La (fausse) citation est tirée d'une (vraie) pièce de théâtre crée en 2008. (TWITTER)

Pour résumer l'échange, comme il est impossible de taxer les pauvres parce qu’ils sont pauvres et les riches parce que sinon ils partiraient, Mazarin dit à Colbert : "Il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres ni riches, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres. C'est ceux-là que nous devons taxer, toujours plus. Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… C'est un réservoir inépuisable”.

Et cette citation est redevenue virale

La conversation a d’abord été postée sur la page Facebook des Anonymous avant d’être partagé des milliers de fois ces derniers jours, servant aux militants des extrêmes mais aussi à gauche et droite, à alimenter les critiques sur la politique actuelle du gouvernement. Des publications qui finissent inévitablement par un “Ce dialogue date d’il y a quatre siècles… Il est toujours d'actu.”  

Sauf que ce dialogue n’a pas 400 ans mais dix petites années

Elle est en réalité extraite du Diable rouge, une pièce de théâtre écrite en 2008 par le dramaturge français Antoine Rault, une oeuvre fictive retraçant les derniers mois de la vie de Mazarin. Mais dès 2008, l’extrait circule sur le web avec le label "C’était il y a 4 siècles ! Vous pouvez relire et vérifier… tout est exact au mot près !”. 

Sauf que, même là, la citation n’est pas exacte "au mot près". La version virale supprime en effet, une bonne réplique de Mazarin dans la pièce lançant un "Colbert, tu raisonnes comme un fromage !".

Et l'auteur rappelle que c'est une fiction 

L’auteur Antoine Rault a pourtant expliqué que si "la pièce respectait l’Histoire”, c’était bel et bien “une fiction". Questionné en 2010 sur leur site internet, les bibliothécaires de la Bibliothèque municipale de Lyon avaient eux aussi tranché : "Est-ce que la conversation entre Mazarin et Colbert que vous nous rapportez est vraie ? Incontestablement : non !"

Mais rien n’y fait. En 2018, Colbert et Mazarin demeurent toujours ces témoins de la critique politicienne, bien malgré eux.

La (fausse) citation est tirée d\'une (vraie) pièce de théâtre crée en 2008.
La (fausse) citation est tirée d'une (vraie) pièce de théâtre crée en 2008. (TWITTER)