Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux revient sur le débat final de le primaire de la gauche

Manuel Valls et Benoît Hamon ont débattu une dernière fois ce mercredi soir avant le second tour de la primaire de la gauche dimanche. Retour sur quelques unes des affirmations des deux candidats.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Benoît Hamon et Manuel Valls ont-ils dit vrai lors du dernier débat de la primaire de la gauche ?
Benoît Hamon et Manuel Valls ont-ils dit vrai lors du dernier débat de la primaire de la gauche ? (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Manuel Valls et Benoît Hamon ont échangé pendant un peu plus de deux heures mercredi 25 janvier. A quatre jours du second tour de la primaire, les deux candidats ont multiplié les affirmations.

"300 suicides par an chez les agriculteurs"

Benoît Hamon

Faux.
En tous les cas, ce n'est pas ce que nous disent les derniers éléments officiels dont on dispose sur le sujet. En l'occurrence, l'agence Santé publique France avance, dans un rapport publié en octobre dernier, 166 suicides d'agriculteurs pour 2010 et 130 pour 2011. Des chiffres très éloignés des "300 suicides par an" annoncés par Benoît Hamon.

Cela dit, ces chiffres datent donc de plusieurs années. Par ailleurs, il ne s'agit évidemment pas de minimiser la situation. Pour 2010 par exemple, les éleveurs de bovins-laitiers ont une surmortalité par suicide de plus de 50% par rapport au reste de la population.

Le chômage reste trop haut, mais cette année 2016 confirme une baisse du chômage, qui est évidemment insuffisante, mais 100.000 chômeurs de moins

Manuel Valls

Plutôt vrai.

C'est même un tout petit peu plus : 111.300 en moins entre fin décembre 2015 fin décembre 2016. Mais quand on parle de chiffres du chômage, il faut préciser que Manuel Valls parle des demandeurs d'emploi inscrits chez Pôle emploi en catégorie A et pour la france métropolitaine.

Si l'on regarde d'autres indicateurs sur un an, la baisse est moins impressionnante.
Baisse de 3000 demandeurs d'emploi par exemple, si l'on regarde, par exemple, les catégories A, B et C pour la France métropolitaine. La tendance est également à la baisse sur un an d'après l'Insee, qui a une autre méthode de calcul que Pôle emploi sur le chômage.

Un excellent rapport de l'OCDE qui montre que pour la France, 10% des emplois seraient menacés d'ici 2025 a raison de la révolution numérique

Benoît Hamon

Vrai. 

C'est effectivement ce que dit une étude de l'OCDE, à ceci près que l'organisation ne mentionne pas l'horizon "2025". Il faut par ailleurs préciser rapidement deux ou trois choses. D'abord, ces 10% d'emplois menacés, c'est parce qu'au moins 70% des tâches liées à ces postes pourraient être automatisées.


Par ailleurs, si on inclut les travailleurs dont plus de la moitié des taches seraient remplacées par des machines, on arrive à 30% des emplois en France qui pourraient, soit disparaître soit être profondément modifiés.


L'étude estime malgré tout qu'il n'y a pas vraiment de risque de chômage technologique massif. Notamment parce qu'un emploi créé dans la haute technologie en créé cinq complémentaires.

"Aujourd'hui, le taux de pauvreté a baissé. Il est autour de 14%. C'est-à-dire qu'il est beaucoup trop haut"

Manuel Valls

Plutôt faux.

Le taux de pauvreté est effectivement dans les 14%. D'après un "indicateur précoce" communiqué par l'Insee, 14,3% de la population française vit avec moins de 60% du revenu médian. Sauf que ce taux est stable depuis le début du quinquennat en 2012.

Benoît Hamon et Manuel Valls ont-ils dit vrai lors du dernier débat de la primaire de la gauche ?
Benoît Hamon et Manuel Valls ont-ils dit vrai lors du dernier débat de la primaire de la gauche ? (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)