Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, le panga n'est pas impropre à la consommation

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, un message sur Facebook qui avertit les consommateurs de la nocivité du panga, un poisson d'Asie du Sud-Est. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture d\'écran d\'une publication avertissant des dangers de la consommation de panga. 
Capture d'écran d'une publication avertissant des dangers de la consommation de panga.  (RADIO FRANCE)

Le panga est un poisson-chat que l'on trouve principalement dans la région du delta du Mekong. Il s'agit d'un poisson largement exploité et exporté par des pays de l'Asie du Sud-Est et surtout par le Vietnam. Ce poisson connaît un grand succès depuis quelques années compte tenu de son faible prix. Sa popularité a toutefois été écorchée par plusieurs publications sur Internet, dont celle d'un certain François Harmegnies de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), partagé 175 000 fois en trois ans sur Facebook : "Attention à ne pas acheter cette saloperie !
C'est le nouveau poisson qu'on trouve chez Carrefour et Picard sous forme de filets. Il est en train d'envahir le marché à cause de son prix.
Mais les pangas sont infectés avec de l'arsenic, des métaux contaminés, du PCB. Ils sont alimentés avec des poissons morts. Bref, n'achetez pas de panga"

Sauf que ce message pose plusieurs problèmes. 

Tout d'abord, celui de son auteur. François Harmegnies existe bel et bien. Il a effectivemment travaillé à l'Ifremer, mais en tant qu'ingénieur électronique et non spécialiste du panga. Il est aujourd'hui à la retraite. L'Ifremer a même porté en plainte dès 2012 pour usurpation d'identité selon le journal Le Monde. Des internautes se sont donc servi de son nom comme d'une caution scientifique.

Les magasins Carrefour de France, de Belgique, d'Italie et d'Espagne ont par ailleurs annoncé, début 2017, qu'ils ne vendront plus de panga en raison de la mauvaise réuputation dudit poisson.
Il n'y a de la même manière plus de traces de panga dans le catalogue de Picard. De quoi se raviser de faire un scandale au rayon poissonnerie. 

Le panga est-il si toxique ? 

Pour pouvoir exporter vers l'Union européenne, les producteurs doivent se plier à ses règles sanitaires avec l'obligation de présenter un certificat à la frontière.
Ces dernières années, les services de la répression des fraudes de plusieurs pays européens ont effectivement déjà trouvé des traces de pesticide dans des filets de panga congelés.
Mais le panga ne fait pas office d'exception parmi les poissons d'élevage industriel. 

En 2012, l'association belge Test Achat, équivalent de Que Choisir en France, concluait que le panga était propre à la consommation après des analyses sur une dizaine de filets de panga.
Ce poisson n'est visiblement pas le poison qu'on voudrait nous faire gober...

Capture d\'écran d\'une publication avertissant des dangers de la consommation de panga. 
Capture d'écran d'une publication avertissant des dangers de la consommation de panga.  (RADIO FRANCE)