Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, le "Blue Monday", jour le plus déprimant de l'année, n'existe pas

On l'appelle le "Blue Monday", jour le plus déprimant de l'année. C'était censé être le lundi 15 janvier. Information relayée dans les médias. Une histoire inventée de toutes pièces.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le \"Blue Monday\", soi-disant jour le plus déprimant de l\'année, lundi 15 janvier, à Londres.
Le "Blue Monday", soi-disant jour le plus déprimant de l'année, lundi 15 janvier, à Londres. (MAXPPP)

Tout le monde peut tomber dans le piège de la fake news. "Il paraît que c'est le jour le plus déprimant de l'année, le Blue Monday", ont répété plusieurs journalistes lundi 15 janvier, y compris chez nous à franceinfo ! En effet, on a vu peu de soleil ces derniers temps. Le lundi n'est effectivement pas le jour le plus sympa de la semaine. Bref, ça a l'air crédible. Mais, ça ne l'est pas.

C'est faux. Cette histoire a été complètement inventée et n'a absolument aucune base scientifique. C'est un coup marketing qui nous vient de Grande-Bretagne. En 2005, Cliff Arnall, qui se présente comme un psychologue de l'Université de Cardiff, affirme qu'il a donc réussi à prouver, grâce à une formule mathématique, que le troisième lundi de janvier serait donc le plus déprimant de l'année. Le souci, c'est que ce monsieur n'est absolument pas lié avec l'Université de Cardiff, mais surtout, il a reconnu il y a maintenant plusieurs années qu'il a été payé par une agence de voyage britannique, la Sky Travel, pour publier cette formule et prouver ainsi qu'il était très important de prendre des vacances en janvier. Voici la formule scientifique en question : "La météo plus la différence des dettes contractées à la période des fêtes avec la capacité effective de remboursements avant la prochaine paie, multipliée par le temps écoulé depuis Noël avec pour exposan, le temps écoulé depuis nos résolutions du Nouvel an, divisé par le manque de motivation, multiplié par le besoin d'agir"

En résumé. Cette formule ne veut rien dire du tout. Mélanger dans une sorte de shaker mathématique des notions aussi différentes ou subjectives que celle de dette, de motivation, de météo, de temps écoulé ou de besoin d'agir, n'a en fait absolument aucun sens.  

Le \"Blue Monday\", soi-disant jour le plus déprimant de l\'année, lundi 15 janvier, à Londres.
Le "Blue Monday", soi-disant jour le plus déprimant de l'année, lundi 15 janvier, à Londres. (MAXPPP)