Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, il ne neige pas du plastique sur les Alpes-Maritimes

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, une étrange rumeur relayée dans une vidéo publiée sur Facebook selon laquelle il neigerait du plastique dans les Alpes-Maritimes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Contrairement à ce que conclut cette vidéo, il n\'a pas neigé du plastique dans les Alpes-Maritimes.
Contrairement à ce que conclut cette vidéo, il n'a pas neigé du plastique dans les Alpes-Maritimes. (CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE)

Il neige du plastique sur les Alpes-Maritimes : c’est en tout cas ce que nous affirme une vidéo publiée sur Facebook samedi dernier. Elle compte à l’heure actuelle plus de 800 000 vues et près de 20 000 partages. La scène est filmée au portable : on y voit une femme faire une boule de neige, sortir son briquet et tenter de la faire fondre. "Non seulement la neige ne font pas, mais noircit, et a une sale odeur de plastique. C’est un peu bizarre ce qui tombe du ciel : évitez que les enfants et les animaux la mangent, il n’y a pas d’eau et c’est tout noir !" L’affaire n’est pas nouvelle : on retrouve ce genre de vidéos depuis plusieurs années, notamment aux États-Unis, de quoi alimenter les théories du complot. En somme : il s’agit de neige fabriquée par la CIA, répandue par des avions du gouvernement qui veulent nous empoisonner.

Sauf que c’est faux. L’explication est beaucoup plus simple et beaucoup plus scientifique. Ainsi, si vous prenez une bouteille de verre et que vous y approchez la flamme d’un briquet, un dépôt noir à l’odeur de plastique brûlé se déposera sur le verre. Il serait tentant d’en déduire que le verre est en fait fabriqué avec de la neige en plastique balancé par des avions du gouvernement. Ou, plus raisonnablement, que le dépôt noir n’a rien à voir avec la neige. Tout vient du briquet : le "noir" est en fait du carbone créé par la combustion incomplète du butane. C’est aussi elle qui créé l’odeur de plastique brûlé. Vous retrouverez les explications en détail au chapitre sur les combustions incomplètes du programme de physique-chimie d’une classe de 4e. Voilà pour les traces noires et l’odeur.

Pour autant, comment expliquer que la neige n’a pas l’air de fondre sur la vidéo ? Samuel Morin, est chercheur à Météo France et directeur du centre d’étude de la neige, une équipe de recherche mixte entre Météo France et le CNRS à Grenoble. Celui-ci nous livre deux enseignements sur la neige, susceptibles d’expliquer cette vidéo devenue virale. En premier lieu, Samuel Morin explique que la neige est finalement assez solide : une fois qu'elle est constituée, il n’est pas si aisé de la faire fondre. Cela suppose beaucoup d’énergie, comme une source importante de chaleur telle le soleil. C’est dire si passer son briquet quelques secondes dessus n’est franchement pas efficace. Ensuite, même s'il y a un peu de fonte, une boule constituée de neige fraiche est très poreuse : elle agit comme une sorte d'éponge, aussi, quand on fait fondre sa surface, l'eau a tendance à rentrer à l'intérieur.

Conclusion : la neige tombée sur les Alpes maritimes ces derniers jours ressemblent surtout… à la de la neige.

Contrairement à ce que conclut cette vidéo, il n\'a pas neigé du plastique dans les Alpes-Maritimes.
Contrairement à ce que conclut cette vidéo, il n'a pas neigé du plastique dans les Alpes-Maritimes. (CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE)