La France est-elle le pays qui compte le plus d'accidents mortels au travail ?

écouter (4min)

Une publication, relayée notamment par Jean-Luc Mélenchon, laisse entendre que la France est leader européen des accidents mortels au travail. La cellule Vrai du Faux a vérifié.

Article rédigé par
Emilie Gautreau - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'entrée des urgences d'un hôpital, comme ici à Cholet (Maine-et-Loire). (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"La France est championne de l'hécatombe: 1200 morts du travail par an" peut-on lire sur un post Facebook du leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon. Sous cette affirmation figure un diagramme intitulé "La France, leader européen de la mort au travail". Si les chiffres mentionnés sont réels, ils sont à contextualiser.


Diagramme (source Eurostat) représentant le taux d'accidents mortels en Europe pour 100 000 salariés, commenté par Jean-Luc Mélenchon le 28 avril 2022 (Capture d'écran compte Facebook de Jean-Luc Mélenchon)

Y a t-il 1200 morts du travail par an en France?

Les 1200 "morts du travail" en France évoqués par Jean-Luc Mélenchon, on les retrouve dans le rapport annuel de l’assurance maladie pour 2019. Et cela englobe cette année-là à la fois les accidents du travail (733 personnes), les accidents lors des trajets domicile travail (283 personnes) et les décès liés aux maladies professionnelles (248 personnes). Le total est de 1264 décès.

Les accidents du travail stricto sensu ont donc en 2019 été au nombre de 733, le nombre de décès liés à l'activité professionnelle de 1264. Ces chiffres étaient en hausse par rapport à 2018. A l'exception de l'année 2020 - année particulière dans un contexte de ralentissement de l'activité économique lié à la crise sanitaire - les chiffres des accidents au travail ne baissent plus depuis 2010. Le gouvernement avait, en mars dernier, annoncé un plan pour réduire ces accidents, axé sur la sensibilisation et la formation. 

La France a t-elle le plus fort taux de d'accidents mortels au travail des pays de l'Union européenne?

Le diagramme qui compare les pays européens, réalisé à partir de données d’Eurostat, se base lui sur différentes remontées de chaque pays concernant les seuls accidents mortels au travail - sans tenir compte des trajets domicile-travail par exemple - qu'on rapporte ensuite au nombre de personnes en activité.

Les taux d’incidence les plus élevés en 2019 ont bien été enregistrés en France, avec un taux de 3,53 accidents mortels pour 100 000 personnes en activité, contre moins de 1 pour 100 000 en Grèce, en Allemagne, en Suède et aux Pays-Bas. Les taux peuvent varier d'une année à l'autre. En 2018, sept pays avaient des taux plus mauvais que ceux de la France, notamment le Luxembourg. 

A noter que la probabilité d’avoir un accident étant aussi liée au poids, dans chaque pays, des activités les plus susceptibles d’entrainer des accidents, Eurostat calcule aussi des taux d’incidence dit standardisés, afin de permettre des comparaisons plus neutres. En 2019, l’incidence standardisée la plus élevée d’accidents mortels au travail dans l’Union a été enregistrée au Luxembourg... devant la France.

La Confédération européenne des syndicats appelle à un travail concerté des gouvernements de l'Union européenne pour éradiquer les accidents mortels au travail d'ici 2030

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.