Cet article date de plus d'un an.

La fortune du patron de CMA CGM est-elle passée de "6 à 36 milliards d'euros", comme l'affirme Fabien Roussel ?

Le député communiste était l'invité du "8h30 franceinfo", le jeudi 7 juillet 2022. Et a nommé Rodolphe Saadé, cinquième fortune de France. Mais dit-il vrai ?

Article rédigé par Thomas Pontillon
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 120 min
Fabien Roussel, député du Nord, secrétaire national du PCF, était jeudi 7 juillet l’invité du 8h30 franceinfo.   (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

C'est l'une des plus grandes fortunes françaises. Rodolphe Saadé, le patron de CMA CGM, une entreprise spécialisée dans le transport de marchandises notamment par voie maritime, a été ciblé par Fabien Roussel sur franceinfo : "Sa fortune personnelle est passé de 6 milliards d'euros à 36 milliards d'euros, a-t-il dit sur franceinfo jeudi 8 juillet. Il n'y en a pas un qui a eu une telle progression en l'espace d'un an. Sur le dos de qui ? Des petites entreprises françaises qui, elles, sont passées par lui pour faire venir du matériel de l'étranger, et sur le dos, de nous, les consommateurs".

Des chiffres issus du magazine Challenges

Le député communiste a trouvé ces chiffres dans le classement des 500 plus grandes fortunes de France (article payant) publié récemment par le magazine Challenges. Et c'est vrai, la fortune estimée du patron de CMA CGM est bien passé de 6 à 36 milliards d'euros en un an d'après le magazine qui a épluché le chiffres d'affaires de l'entreprise, ainsi que ses résultats et ses actifs. Bilan : le transporteur a bien fait un énorme bond l'an dernier, ce qui fait de Rodolphe Saadé la 5e fortune de France d'après le classement Challenges, juste derrière les patrons de plusieurs entreprises de luxe ou de cosmétique, comme LVMH, Chanel, Hermès ou encore l'Oréal. 

Cette très forte hausse s'explique essentiellement par la très forte reprise économique après la crise sanitaire. Il faut remonter un peu le temps, l'an dernier, en 2021 lorsque le monde commence timidement à sortir des confinements successifs. A ce moment-là, la demande mondiale de fret maritime explose pour acheminer les marchandises mais la filière est désorganisée. Conséquence : le prix du container explose lui aussi. 

Forte hausse liée à la crise sanitaire

D'après les calculs de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce, le montant d'un container pour relier la chine à l’Europe est passé en moyenne de 1 000 à 4 500 dollars. Ce qui fait les affaires de l'armateur CMA CGM qui a dégagé en 2021 un bénéfice net record de 17 milliards d'euros. 

Depuis le transporteur a annoncé faire quelques gestes. CMA CGM met en avant que ses tarifs sont gelés depuis le mois de mai et l'entreprise va aussi baisser ses prix de 10% à 20% pour la métropole et les territoires d'Outre-mer. Ce sera à partir du mois prochain "pour soutenir le pouvoir d'achat des ménages français", explique CMA CGM. Concrètement, d'après le transporteur, c'est une ristourne d'environ 500 euros par containers. Un prix accordé après l'appel du gouvernement à faire un geste pour les consommateurs, alors qu'une partie de l'opposition réclame plutôt une taxe sur les superprofits. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.