Le vrai du faux, France info

La dette publique a baissé sous Nicolas Sarkozy ?

Frédéric Péchenard, ancien grand flic devenu bras droit de Nicolas Sarkozy l'affirme. Et c'est un faux. Elle n'a même jamais autant augmenté que sous l'ancien président.

avatar
Antoine KrempfRadio France

Mis à jour le
publié le

(© Maxppp)

C'est un gros faux pour Frédéric Péchenard. A tel point qu'on se demande de quoi il parle exactement : la dette publique c'est quoi ? C'est l'ensemble des emprunts contractés par les administrations publiques : l'Etat, la sécurité sociale, les organismes d'administration centrale et les collectivités territoriales.

Augmentation record

Ceci posé, un coup d'oeil suffit aux chiffres donnés par l'Insee ou Eurostat, organismes de références : Fin 2007, alors que Nicolas est à l'Elysée depuis six mois, la dette publique française est de 1.253 milliards d'euros. Elle grimpe d'une centaine de milliards par an durant tout la période. Fin 2012, à la clôture du dernier budget voté sous Nicolas Sarkozy, la dette est de 1.869 milliards. Non seulement elle n'a pas baissé - plus 600 milliards - mais elle n'a même jamais autant augmenté que durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. La crise expliquant en partie ce niveau record. Les chiffrages varient, de 110 milliards d'euros pour nos confrères Mélanie Delattre et Emmanuel Lévy, dans leur livre "Un quinquennat à 500 milliards", à 200 milliards selon Nicolas Sarkozy lui-même, chiffre avancé pendant la campagne de 2012.

La dette a continué à grimper avec François Hollande, mais moins vite :  plus 168 milliards entre 2012 et 2014.

Erreur d'indicateur

Le déficit public, lui, a connu une amélioration sous Nicolas Sarkozy : 38 milliards d'euros épongés entre 2010 et 2012. Mais il faut noter que cette baisse a commencé après une explosion elle aussi record de 2007 à 2010. Si bien que même avec cet indicateur, ce serait un contre sens total de dire qu'il y a eu une amélioration, puisque sur l'ensemble du quinquennat, le trou s'est creusé de 51 milliards.

(© Maxppp)