La baisse de la consommation d'électricité est-elle due "à l'esprit citoyen des Français", comme l'affirme Gérald Darmanin ?

écouter (70min)

Le ministre de l'Intérieur a félicité les citoyens pour les économies d'énergie réalisées dernièrement. Cette baisse est pourtant due essentiellement à la grande industrie surtout contrainte de limiter sa production.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

"Je sais que nous avons déjà gagné beaucoup d'économies d'énergie grâce à l'esprit citoyen des Français et je les en remercie profondément", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, interrogé mardi 6 décembre, sur franceinfo. 

S'il y a bien une baisse de la consommation d'énergie constatée ces derniers temps, les citoyens "lambdas" n'y sont pourtant pas pour grand chose. D'après les derniers chiffres de RTE, la consommation d'électricité a bel et bien baissé de 8,3% la semaine du 28 novembre, par rapport à la moyenne de la même semaine sur les cinq dernières années. Toutefois, d'après le gestionnaire de réseau de transport d'électricité, cette diminution s'explique essentiellement par la baisse de consommation de la grande industrie. Interrogé le 1er décembre sur franceinfo, Xavier Piechaczyk, président de RTE, assurait que "la baisse de la grande industrie c'est de l'ordre de moins 15% et c'est ca qui tire la consommation française vers le bas", ajoutant que la part du résidentiel ne dépassait pas les 1%. 

Une baisse également enclenchée dans le secteur tertiaire

Toujours d'après RTE, ces grosses entreprises ont par ailleurs plutôt subit la situation en étant forcées de limiter leur production. D'abord parce que l'électricité est devenue très chère, notamment pour la sidérurgie, la chimie ou encore la papeterie. Ensuite, parce que certains secteurs comme l'industrie automobile font face à des difficultés d'approvisionnement. 

Les derniers chiffres de RTE montrent toutefois que la baisse est aussi maintenant bien enclanchée dans le secteur tertiaire, c'est à dire les immeubles de bureaux. Il y a une semaine encore, ce secteur était le seul à ne pas bouger et RTE avait justement appelé ces entreprises là à se mobiliser.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.