Le vrai du faux numérique, France info

La tuerie de Sandy Hook aux États-Unis, lubie des complotistes

Depuis quelques jours, une rumeur refleurit aux États-Unis ; presque deux ans après la tuerie à l'école de Sandy Hook, 26 morts, certains internautes mettent en doute la version officielle. Pour ces conspirationnistes nourris à la théorie du complot, il s'agissait en fait d'un exercice du FBI qui aurait mal tourné.

(La tuerie de Sandy Hook, en décembre 2012, avait fait 26 morts dont 20 enfants © REUTERS/Adrees Latif)

La rumeur n'est pas nouvelle ; elle était apparue dans les jours qui ont suivi le choc, la tuerie survenue à l'école Sandy Hook de Newtown dans le Colorado, le 14 décembre 2012. Ce jour-là, 26 personnes dont 20 enfants avaient péri sous les balles d'un tireur fou. Mais, immédiatement, certains n'ont pas cru la version officielle des autorités.

Alors depuis, plus ou moins régulièrement, la rumeur revient : on nous cache des choses. Le site Political Ears (en anglais), habitué à remettre en doute n'importe quelle version officielle, ressort cette théorie : la tuerie de Sandy Hook serait en fait un exercice du FBI qui aurait mal tourné. Pour appuyer ses dires, il pointe vers le site du FBI, où aucun mort n'est répertorié pour l'année 2012 dans la ville de Newtown. Et pour cause, cette ville du Colorado n'apparaît pas. Problème : les statistiques publiées sur le site du FBI ne laissent pas apparaître les décès "imputables" au comté, ce qui était le cas pour la tuerie de Sandy Hook. Autre argument, tout aussi léger, cette vidéo où l'on voit des parents de victimes sourire avant une conférence de presse. La preuve qu'ils seraient des acteurs, selon le site conspirationniste.

Autant de "preuves" qui ont bien du mal à passer le stade de la réflexion. Depuis presque deux ans, les adeptes de la théorie du complot ne cessent de mettre en doute la version des autorités, s'en servant aussi pour atteindre Barack Obama qui a engagé une croisade contre les armes - perdue en partie - depuis cet événement traumatisant. D'ailleurs, les diverses théories autour de la tuerie de Sandy Hook, comme les précédentes dans un pays malheureusement habitué comme les États-Unis, sont parfois entretenues par la NRA elle-même, le puissant lobby pro-armes, comme l'explique cet article de Slate (en anglais).

(La tuerie de Sandy Hook, en décembre 2012, avait fait 26 morts dont 20 enfants © REUTERS/Adrees Latif)