Cet article date de plus d'un an.

Le sens des mots. Vélo, ce mot d'antan pourtant symbole du "monde d'après"

écouter (3min)

Tout l'été sur franceinfo, Marina Cabiten et la sémiologue Mariette Darrigrand s’arrêtent sur les termes qui ont marqué l’actualité de l’année écoulée. Aujourd'hui, le mot "vélo".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Deux jeunes apprentis font leur rentrée au campus des services de l'automobile et de la mobilité à Guyancourt (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Les ventes, les réparations et même les cours de vélo ont explosé après le confinement. Electrique ou pas, utiliser un vélo comme mode de transport n’est plus marginal.

franceinfo : Mariette Darrigrand, vous êtes sémiologue spécialisée dans l'analyse du discours médiatique et dirigeante du cabinet Des faits et des signes. Les pistes cyclables sont un véritable enjeu politique, le vélo c’est vraiment l’un des symboles du “monde d’après”... Mais toujours en utilisant le mot d’avant.

MarietteDarrigrand : en latin, velox, l’ancêtre en droite ligne de vélo, n’était pas encore un nom. C’était un adjectif qui voulait dire rapide, capable d’aller à la vitesse d’un javelot dans l’air. On parle encore aujourd’hui de vélocité d’ailleurs, une sorte de double savant de "vitesse". Ensuite la langue française a créé un mot composé : en rajoutant -pède, le pied, pour faire "vélocipède". Mais au départ, les pieds sont ceux des chevaux. Quand le vélocipède est né au début du 19e siècle, c’était une nouvelle voiture à cheval, plus rapide que les carrioles habituelles.

Ensuite, le mot qui désigne les premiers vélos est la draisienne, car c’est un certain Baron Karl Van Drais, qui a inventé en 1817 cette drôle de machine à deux roues. Mais le mot n’a pas tenu.

Il a été remplacé par le mot anglais "bicycle", "deux cycles", qui décrit parfaitement la chose. Et quand il y a trois roues, on parle de tricycle. Aujourd’hui, quand les anglo-saxons prennent leur vélo, ils "bikent", font du "biking". Alors qu’en français "bicyclette" est désuet. "Vélo" a gagné et a été prolifique : vélodrome, vélomoteur, vélociste, vieux métier, le réparateur de vélos,qui reprend du poil de la bête.

Il a même créé des marques comme les Vélib' à Paris. C’est vrai que c’est un mot court, clair, et avec en bonus ce petit côté juvénile.

Oui, n’oublions pas que pour les enfants, le vélo est le tout premier véhicule. Cela a été incarné dans une expression très jolie imaginée en 1890 pour une certaine Wilhemine, héritère du trône des Pays Bas à l’âge de dix ans, et qui pensait surtout à faire du vélo dans le parc du château royal : on l’appelait... la petite reine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le sens des mots

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.