Cet article date de plus de quatre ans.

Le pitch start-up. "Ween" : l’intelligence artificielle au service de la maison

écouter (5min)

La startup Ween, basée à Aix-en-Provence, présente un thermostat "intelligent" et veut mettre de l’intelligence artificielle partout dans la maison.  

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Laurent Schaub, fondateur de la startup Ween (JC/RF)

Jean-Laurent Schaub, fondateur de Ween, est l’invité du "Pitch startup". 

En quoi le thermostat Ween est-il "intelligent" ?

Jean-Laurent Schaub : la particularité de Ween est qu’il s’autoprogramme en fonction des allers et venues dans la maison. L’équipement détecte la présence des membres de la famille en fonction de la présence ou non de leurs téléphones portables. L’appareil peut même anticiper le retour à la maison grâce à la localisation. Il baisse la température si tout le monde est loin et, à l’inverse, remonte le chauffage lorsque les personnes se rapprochent du domicile. Ce produit est sorti en début d’année 2017 à 340 euros. Nous avons gagné un prix "Innovation Award" au CES de Las Vegas. Cela permet de réaliser des économies d’environ 400 euros par an.

Quels sont les autres développements sur lesquels vous travaillez ?

Jean-Laurent Schaub : des fabricants sont venus nous trouver pour que nous adaptions notre technologie à d’autres équipements de la maison. Par exemple, cela permet de baisser la consommation électrique d’un réfrigérateur lorsqu’il n’y a personne à la maison et que l’appareil n’a pas besoin de fonctionner à 100%.

Tout cela est-il vraiment de "l’intelligence artificielle" ?

Jean-Laurent Schaub : Oui. Il existe plusieurs niveaux d’intelligence artificielle. Notre système fait appel au niveau le plus élevé dit "mind off", c'est-à-dire qu’il ne nécessite aucune intervention humaine pour fonctionner.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.