Le pitch start-up, France info

Le pitch start-up. Des porte-clefs connectés signés Philippe Starck

La start-up française Wistiki lance des "traqueurs" connectés qui portent la griffe du célèbre designer.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un petit objet connecté pour ne pas perdre ses objets non-connectés...
Un petit objet connecté pour ne pas perdre ses objets non-connectés... (Wistiki)

Ne perdez plus vos clés ni même votre… chat. Les traqueurs sont des petits objets connectés que l’on accroche à son trousseau de clés, que l’on glisse dans son portefeuille ou que l’on peut même fixer au collier d’un animal domestique pour les retrouver facilement grâce à une application mobile. Dans l’autre sens, le système permet également de faire sonner son mobile à partir de l’objet.

Spécialisée dans ce secteur, la start-up parisienne Wistiki lance de nouveaux modèles designés par Philippe Starck. Le co-fondateur Bruno Lussato est l’invité du "Pitch start-up".

Cependant, ce marché est encombré avec de nombreux produits concurrents. Wistiki espère se démarquer en privilégiant non seulement la qualité, mais également le design. Le traqueur, alimenté par une petite pile, dispose d’une autonomie de trois ans.

Tout a commencé par un financement participatif sur Internet (crowdfounding). L’entreprise revendique une conception et une fabrication 100% "made in France". Bruno Lussato se targue d’avoir créé de l’emploi pour une centaine de personnes.

Un petit objet connecté pour ne pas perdre ses objets non-connectés...
Un petit objet connecté pour ne pas perdre ses objets non-connectés... (Wistiki)