En Ukraine, les Russes misent sur les dauphins pour espionner

écouter (3min)

À Sébastopol, en Crimée, les forces du Kremlin comptent sur une stratégie étonnante : l’utilisation de dauphins pour empêcher notamment les plongeurs ukrainiens de s’approcher de leurs navires.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un dauphin saute au dessus de l'eau. (VALERIE LE NIGEN / RADIO FRANCE)

La guerre se déroule aussi sous l’eau. Des images satellites envoyées aux médias américains, dont NBC, montrent depuis quelques jours le port de Crimée de Sébastopol en Mer Noire. Près d’un ponton, on aperçoit deux petits rectangles. Après analyses de l’institut naval américain, aucun doute, il s'agit d'enclos de dauphins.

Les spécialistes sont certains que les Russes entrainent ces mammifères pour les utiliser dans la guerre en Ukraine. Les dauphins sont des animaux extrêmement intelligents. Dans un conflit, ils sont entraînés pour surveiller les eaux. Ils peuvent, par exemple, empêcher les plongeurs ennemis de s’infiltrer dans les ports et éviter ainsi des sabotages sur les navires. Ces cétacés plongent très profond et grâce à leur système de sonar, qui envoie des ondes qui se réfléchissent sur les objets qu’ils croisent, ils sont d'une efficacité redoutable.

Ils peuvent également être équipés de caméras pour que leur camp scrute les fonds marins et les zones ennemis, selon le spécialiste américain H I Sutton. En 2019, un béluga apprivoisé a été retrouvé dans les eaux norvégiennes. Il portait un harnais avec une caméra et la mention "équipement Saint-Pétersbourg". Preuve que les Russes misent sur ces animaux.

Des dauphins dans d’autres guerres

Pour entraîner ces dauphins, les Russes ont choisi le port de Sébastopol car c'est un port-clé. Une large partie de la flotte russe y est installée. Et outre sa situation stratégique, Sébastopol a déjà accueilli des entraînements de dauphins. Sous l’ère soviétique, cette base était utilisée pour... former les mammifères à rechercher des mines et poser des explosifs sur des navires, selon The Moscow Times

Même si les défenseurs des animaux dénoncent cette pratique, les Russes ont déjà utilisé des dauphins dans d’autres guerres. En 2018, lors de la guerre en Syrie, des dauphins ont été envoyés à Tartous pour contrer les plongeurs et récupérer des objets au fond de la mer. Mais les Russes ne sont pas les seuls à se servir de la vivacité de ces cétacés. Les États-Unis aussi, comme pendant la guerre du Vietnam ou dans un port d’Irak en 2003 à la recherche de mines par exemple. Les Américains ont lancé un programme de recherche dès 1959 avec les dauphins. Et depuis, ils ont dépensé des dizaines de millions de dollars pour les remplacer par des robots. Sans succès. À l’heure actuelle, quand on veut scruter la mer, les dauphins restent les meilleurs espions qui soient.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.