En Inde, une statue de Cristiano Ronaldo qui ne plait pas à tout le monde

écouter (2min)

La statue du footballeur Cristiano Ronaldo installée à Goa rappelle, pour certains, le passé colonial de cette région de l’Inde, longtemps soumise au Portugal.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La statue de Cristano Ronaldo à Goa (Inde) sur le compte Twitter de Asia news international (ANI). (CAPTURE D'ECRAN)

Goa, avec ses plages de rêve sur la côte ouest de l'Inde, a désormais une nouvelle statue. Celle de Cristiano Ronaldo. La mégastar portugaise de foot est représentée en laiton dans un parc de Calangute. Ronaldo est l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du foot mais pourquoi une telle décision ? Michael Lobo, un dirigeant de la région, explique que la statue a été érigée pour "inspirer les jeunes" à faire du foot et amener ce sport "à un autre niveau".


En Inde, le sport roi c’est le cricket mais les responsables de l’État de Goa aimeraient que plus de jeunes s’investissent dans le foot. Michael Lobo résume : "Malgré la vaste population de l’Inde, l’équipe nationale de foot n’est même pas capable de battre les petites nations". Ça fait mal. Pour susciter de nouvelles vocations, Goa est idéale. Dans cette ancienne colonie portugaise, beaucoup d’habitants ont vécu au Portugal ou ont de la famille là-bas, ce qui rend le foot déjà populaire dans ce coin de l’Inde. Les jeunes suivent la Premiere League anglaise et notamment les matchs de Manchester United, où évolue Cristiano Ronaldo.

Un choix qui sème la discorde


Lors de l’inauguration de la statue cette semaine, certains habitants portaient un drapeau noir en signe de protestation. C’est une "insulte", un "sacrilège", estime l’extrême-droite, ce sont des "joueurs locaux" qui auraient dû être mis à l’honneur.

Ce qui a du mal à passer, c’est la date à laquelle cette statue a été érigée : Goa célèbre en 2021 ses 60 ans d’indépendance. L'Inde, qui appartenait à l’Empire britannique, a certes obtenu son indépendance en 1947, mais à cette époque, l’État de Goa appartient au Portugal. Il ne sera rattaché à l’Inde que 14 ans plus tard, en 1961.

Ce n’est pas la première fois qu’une statue de Ronaldo suscite des réactions. En 2017, un buste du champion portugais avait été installé à l'aéroport de son île natale, Madère. Une statue de bronze visiblement pas à son goût car l'année d'après, l’entourage de Ronaldo a fait changer l’œuvre en catimini. Il faut dire qu’elle n’était ni ressemblante, ni flatteuse.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.