Le monde de Marie, France info

Le monde de Marie. En Malaisie, un grand quotidien publie une liste "d'indices" pour reconnaître les personnes homosexuelles

Tous les jours, Marie Colmant revient sur un sujet passé (presque) inaperçu. Mardi, un journal malaisien nous apprend comment on reconnaît un homosexuel.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Poing aux couleurs du \"Rainbow flag\", symbole homosexuel.
Poing aux couleurs du "Rainbow flag", symbole homosexuel. (FREDERIC J. BROWN / AFP)

Comment reconnaître un gay ? C’est la question à laquelle a répondu l’un des plus grands journaux de Malaisie, qui publiait lundi 12 février la liste des indices pour mieux les repérer. Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut savoir d’abord que l’homosexualité en Malaisie est illégale et donc punissable de 20 ans de prison. Ça ne passe pas. Il y a un an, par exemple, le film de La Belle et la Bête avec Emma Watson était refusé par le bureau de la censure, au prétexte qu’on y voyait pendant une fraction de seconde un homme, un personnage secondaire, danser avec un autre homme. Impossible de montrer ça à des enfants, déclarent les censeurs malaisiens. Mais comment reconnaître cet ennemi invisible qui se cache dans la population ? Facile aujourd’hui, il suffit de cocher les cases sur la liste des indices publiée par Sinar Harian, le journal en question.

Barbe et yeux écarquillés

Premier signe distinctif de la "gaititude" chez les hommes, le port de la barbe. On peut s’amuser du fait que la Malaisie est un pays à forte majorité musulmane et que le port de la barbe est assez répandu chez les musulmans. Gaffe aux confusions quand même. Mais il n’y a pas que la barbe. Porter des vêtements de marque est un autre signe distinctif. Pour coincer des gays, il faut aussi marauder dans les salles de gym. Très facilement reconnaissables, ils sont les seuls à ne pratiquer aucun sport, car ils ne sont là que pour regarder les autres hommes. D’ailleurs, autre indice, les gays ont souvent les yeux écarquillés quand ils voient des personnes du même sexe, c’est aussi comme ça qu’on les reconnaît.

Voilà pour les hommes. Et pour les femmes, comment reconnaître les lesbiennes ? Super facile selon le journal mais aussi selon le ministère de la Santé, les femmes homosexuelles se reconnaissent dans leur volonté de mettre en avant leur carrière au détriment de leurs enfants, elles se tiennent souvent par la main dans la rue, et elles ont une fâcheuse tendance à diminuer les hommes.

Pour reprendre les mots d’Alain Chamfort :  il n’y aurait pas comme un malaise en Malaisie ?

Poing aux couleurs du \"Rainbow flag\", symbole homosexuel.
Poing aux couleurs du "Rainbow flag", symbole homosexuel. (FREDERIC J. BROWN / AFP)