Le monde d'Elodie, France info

Pia Moustaki garde de son père Georges "l'amour de l'instant, de la musique et des gens"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, Pia Moustaki, auteure-mélodiste-interprète et fille de Georges Moustaki pour son livre co-écrit avec Colette Ollivier-Chantrel "Fille de métèque" aux Editions Plon.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pia Moustaki devant un portrait de son père le 10 mai 2018
Pia Moustaki devant un portrait de son père le 10 mai 2018 (JEAN-BAPTISTE QUENTIN / MAXPPP)

Il a fallu deux ans et demi à Pia Moustaki pour élaborer ce livre, un temps nécessaire pour coucher sur le papier le récit de sa vie, une idée qui lui trottait dans la tête depuis de nombreuses années, un besoin : "Il fallait le mettre en forme parce que le fond c'était mon histoire, il y a des choses que je ne voulais quand même pas dévoiler à tout le monde et puis ça remue toujours quand on parle de soi-même".

Pia Moustaki est le fruit de la rencontre de l'Orient et de l'Occident avec des grands-parents paternels juifs, grecs habitant en Egypte à Alexandrie et le côté maternel basé en Bretagne. De son enfance, elle se souvient de ses coups de blues lorsque sa mère l'accompagnait dans son pensionnat dans le Val-de-Marne le dimanche soir : "D'ailleurs je n'aime pas trop le dimanche encore" et l'absence fréquente de ses parents. 

Ma mère m'a apporté un sens aigu de l'efficacité, de l'organisation et de la possibilité de rêver aussi sa vie.

Pia Moustaki

à franceinfo

Son père Georges Moustaki a 20 ans quand elle naît. Il l'emmène en voyage, a plutôt un rôle de grand frère; jusqu'à ce qu'il doive la remettre dans le droit chemin après des fugues, des absences en cours : "Il s'est endurci car il voulait jouer au père pour la fille qui faisait un peu de bêtises". En souriant, elle le décrit comme un homme très chaleureux. "Il était assez changeant, il changeait d'humeur assez facilement mais c'est quelqu'un de très touchant".

Même si je lui en ai voulu par moments, car il [son père] ne m'a pas beaucoup aidé pour mes aspirations artistiques notamment, j'ai une affection pour lui indéfectible.

Pia Moustaki

à franceinfo

Ce père était aussi un artiste, à l'origine auteur-compositeur pour des interprètes comme Barbara, Edith Piaf, avec qui ce sera une rencontre artistique et amoureuse (Pour elle il écrit Milord en 1958), ou encore Reggiani. C'est parce que ce dernier refuse de chanter sa nouvelle composition Métèque (1969) en lui suggérant de l'incarner lui-même qu'il devient chanteur, un rôle auquel il n'avait jamais pensé. Pia Moustaki raconte que toutes les maisons de disques de Paris refusent sa maquette à l'exception de la maison Polydor, "qui a dit : 'Un autoportrait de l'artiste ? Pourquoi pas, on essaie'. Et ça a cartonné et voilà le succès qu'on connaît."

Pour Pia Moustaki, la chanson Ma liberté est la plus belle chanson de son père : "C'est l'éloge de la liberté, que ce soit la liberté de la presse, la liberté de l'individu, la liberté d'un peuple. Je pense que c'est un grand mot qui devrait être en majuscule dans toutes les mémoires" et elle conclut sur ce qu'elle garde de son père: "L'amour de l'instant, de la musique et des gens."

UMG (au nom de Decca International); LatinAutor, SODRAC et 5 sociétés de gestion des droits musicaux

Pia Moustaki devant un portrait de son père le 10 mai 2018
Pia Moustaki devant un portrait de son père le 10 mai 2018 (JEAN-BAPTISTE QUENTIN / MAXPPP)