Le monde d'Elodie, France info

François Feldman : "La disparition de mes parents m'a mis un coup terrible"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, le chanteur François Feldman.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François feldman sur scène à Niort, lors de la tournée \"Les années 80\", le 26 janvier 2018
François feldman sur scène à Niort, lors de la tournée "Les années 80", le 26 janvier 2018 (BENOIT FELACE / MAXPPP)

François Feldman est Vivant, en tout cas c'est le titre de son nouvel album, sorti le 11 avril dernier. "Je voulais un titre de morceau en titre d'album, j'allais choisir Funky, mais les gens allaient dire 'Oh il nous fait encore un album funky, il n'y aura pas de balades'. Alors j'ai mis Vivant."

Pour lui, la musique a commencé très tôt. "Je suis allé chez un oncle, je devais avoir quatre ou cinq ans, il y avait un piano et il jouait La Lettre à Elise. J'ai réussi à faire les notes qu'il faisait, et là ils ont remarqué que j'avais de l'oreille."

Ma mère était infirmière scolaire, et c'était dur, parce que quand les professeurs lui disaient que je n'étais pas à l'école alors qu'elle savait qu'elle m'avait réveillé le matin... Mais je n'y allais pas, j'allais faire de la musique.

François Feldman

à franceinfo

Amoureux de la scène et du public, il a pourtant été absent pendant de longues années. "C'était la facilité. J'ai fait un peu de scène facile, je regrette aujourd'hui. J'avais perdu ce truc de contact avec les musiciens, le groupe, les odeurs même de matos... La musique, c'est des vibrations... Tu te sens vivre."

La difficile perte de ses parents 

C'est leur décès qui va provoquer cette période de vide. "Je n'ai pas été malheureux de l'absence de la scène, mais de leur absence. Quand ils ont disparu, ça m'a mis un coup terrible. Tu regardes sur le portable, tu vois 'maman'..."

A un moment c'était marqué 'Est-ce que vous voulez effacer ce numéro de votre répertoire', ça fait un vide énorme. Le portable, c'est le lien.

François Feldman

à franceinfo

Le déclic, il va l'avoir par un inconnu dans la rue. "C'est quelqu'un qui par hasard m'a demandé si j'étais malade. Alors que non, mais c'est vrai que j'étais très très maigre, c'est là que je me suis regardé dans la glace et je me suis dit qu'il fallait que je me remonte. Je ne faisais plus rien, bon je faisais de la musique. J'avais déménagé, mais j'avais tout laissé dans l'entrée. Je ne composais que des chansons d'une tristesse absolue. Pour l'anecdote, j'en avait écrit une qui s'appelle Je t'aimerai un peu trop fort, et à 15 h j'ai un voisin qui sonne et qui me dit 'Je travaille de nuit, est-ce que vous pouvez l'aimer un peu moins fort ?'"

François Feldman est revenu sur scène, et son album Vivant est disponible depuis le 11 avril.

François feldman sur scène à Niort, lors de la tournée \"Les années 80\", le 26 janvier 2018
François feldman sur scène à Niort, lors de la tournée "Les années 80", le 26 janvier 2018 (BENOIT FELACE / MAXPPP)