Le monde d'Elodie, France info

Avec son nouvel album, Renan Luce ouvre "une porte, peut-être plus intime"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l’auteur-compositeur-interprète Renan Luce pour son nouvel album et sa tournée en France. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le chanteur Renan Luce sur scène, le 3 novembre 2019 à Quimper
Le chanteur Renan Luce sur scène, le 3 novembre 2019 à Quimper (VINCENT MOUCHEL / MAXPPP)

Pour Renan Luce, remonter sur scène "est l’aboutissement de ce moment un peu solitaire de l’écriture. Moi, je passe beaucoup de temps un peu enfermé, a effectivement triturer des choses très personnelles dans ce dernier album. J’ai fait ce voyage intérieur et du coup, je suis ravi de faire ce voyage extérieur vers les gens, accompagné d’un orchestre. On est nombreux, il va y avoir une énergie assez folle sur cette tournée".

Le fait de faire des chansons dans son coin, c’est un peu moins académique dans la manière de délivrer quelque chose qu’on a en soi.

Renan Luce

à franceinfo

Avec ce nouveau disque, Renan Luce ouvre "une porte peut-être plus intime", à la suite de sa rupture avec la mère de sa fille, Lolita Séchant. L’occasion probablement de plus se livrer dans ses nouvelles chansons : "C’est vrai qu’il y a une part de moi-même qui avait une petite frustration, de me dire il y a quelque chose que je n’explore pas encore" et d’expliquer qu’il se cachait derrière des situations, des personnages. "Mais là, j’avais envie de le faire directement, de faire un peu honneur aux sentiments même quand ils sont durs. Et peut-être du coup de m’aider à voir avec plus de bienveillance une période qui n’a pas été effectivement facile". Le faire écouter à Lolita Séchant a été un beau moment d’émotion pour eux deux : "C’était ma manière peut-être aussi de terminer une belle histoire d’une jolie façon".

Premiers concerts, premières rencontres

Avant de se lancer pleinement dans une carrière musicale, Renan Luce fait des études de commerce à Rennes et à Toulouse et c’est en arrivant à Paris qu’il appuie sur l’accélérateur en multipliant les concerts dans les bistrots, les péniches et est amené à faire des rencontres professionnelles dans le milieu : "Des gens avec qui je travaille toujours aujourd’hui d’ailleurs. Mes premières rencontres ont été les bonnes parce que ce sont des gens qui m’ont entouré immédiatement et jusqu’à aujourd’hui"

Il raconte qu’il y a déjà 15 ans, ses deux premiers spectateurs connus sont Renaud et Bénabar. Ce dernier lui propose de faire quelques-unes de ses premières parties en concert.

J’ai aussi découvert à son contact (Bénabar) tout un pan du métier de tournées que je ne connaissais pas. Renaud, ça a été plus un soutien affectif et puis des mots simples et gentils qui m’ont beaucoup encouragé.

Renan Luce

à franceinfo

La scène comme plaisir ultime

Son premier album Repenti (2006) a une saveur toute particulière puisque c’est la première fois qu’il joue avec des musiciens, au moment de l’enregistrement en studio. Le succès arrive comme une déferlante.

Fort de ce succès, deux chansons sont toujours réclamées par son public La lettre et Les voisines. Il explique qu’il a toujours autant de plaisir à les interpréter tout en les revisitant et en particulier dans cette tournée, accompagné d’un orchestre. Dans ce nouvel album, sa chanson préférée est Berlin, un clin d’œil à sa fille pour qu’elle vive mieux la séparation de ses parents, après un voyage à trois dans la capitale allemande : "J’essaie par ce biais-là de lui expliquer à quel point on est encore là pour elle, on est encore unis pour elle".

Dates de concerts:

13.03.20 JOINVILLE-LE-PONT (94) Scène Prévert 14.03.20 MENNECY (91) Espace Culturel Jean-Jacques Robert 26.03.20 FLERS (61) Le Printemps de la chanson * 28.03.20 LES ACHARDS (85) Espace Culturel Georges Sand 02.04.20 JUVISY SUR ORGE (91) Espace Jean Lurçat * 03.04.20 SAINT-OUEN L'AUMONE (95) L'Imprévu 29.04.20 MASSY (91) Paul B Etc...

Le chanteur Renan Luce sur scène, le 3 novembre 2019 à Quimper
Le chanteur Renan Luce sur scène, le 3 novembre 2019 à Quimper (VINCENT MOUCHEL / MAXPPP)