Cet article date de plus de neuf ans.

"C'est fort la France" de Paule Constant

écouter
L'histoire n'est jamais douce avec ceux qui l'ont faite. C'est ce que rappelle Paule Constant dans son nouveau roman. Elle vient d'être élue à l'Académie Goncourt. Un face à face entre deux femmes très différentes : l'une a représenté la République dans l'Afrique coloniale tandis que l'autre, devenue romancière, était une petite fille de médecin attentive et sensible à ce qu'elle voyait. Deux regards sur la colonisation et la décolonisation. Un roman d'une virtuosité époustouflante, plein d'humour et politiquement incorrect.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)
C'est fort la France, de Paule Constant est publié par Gallimard (251 p., 17,90E) – Note : ***

Résumé : Une romancière reçoit une lettre lui reprochant de s'être
moquée, dans son dernier livre, des charmes de la vie coloniale, et surtout
d'avoir masqué les vrais drames qui s'étaient déroulés trente ans plus tôt à
Batouri, dans un coin perdu du Cameroun. Lui rendant visite à Paris, elle
reconnaît dans sa correspondance madame Dubois, la femme de l'Administrateur
qui régnait sur ce petit poste français au cœur de la brousse lorsqu'elle-même
avait six ans. En comparant ses souvenirs avec ceux de madame Dubois, la
narratrice fait renaître dans une évocation féroce, véritable apocalypse
comique, ce monde disparu aux couleurs de l'Afrique, où madame Dubois
maintenait les rites surannés d'une métropole idéalisée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.