Cet article date de plus de neuf ans.

Les Européens réunis contre la fraude fiscale.

écouter (5min)
Les 27 pays de l'Union se retrouvent demain à Bruxelles pour un sommet largement consacré à la lutte contre l'évasion fiscale.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Pour parvenir à
enrayer ce fléau, ils devront d'abord convaincre l'Autriche et le Luxembourg de
lever partiellement leur secret bancaire et d'adopter la révision d'une loi
européenne sur la fiscalité de l'épargne. Ce qui n'est pas gagné. Pour
l'Europe, la fraude fiscale représente un manque à gagner annuel de 1000
milliards d'euros selon Bruxelles. Pour la France, c'est environ 80 milliards
d'euros. Ce matin, le ministre du budget Bernard Cazeneuve a rappelé que les
sanctions à l'encontre des contribuables qui seront pris la main dans le sac
allaient être alourdies. Jusqu'à 7 ans de prison et 2 millions d'euros
d'amende. Le problème, c'est
que les services fiscaux manquent de moyens pour être efficaces estime Vincent
Drezet, secrétaire
général du syndicat Solidaires-Finances publiques.

Vincent Drezet, secrétaire général du syndicat
Solidaires-Finances publiques au micro de Julien Moch.

Payer plus d'impôts
que ce que l'on gagne, c'est possible.

Bercy a confirmé
cette information du quotidien les Echos. En 2012, 8000
foyers fiscaux ont bel et bien été imposés à plus de 100% sur leurs revenus de

  1. Comment est ce possible alors que le taux marginal d'impôt sur le revenu
    était fixé à 41% l'an dernier? Selon Frédéric Douet, maître de conférences à
    l'Université Paris Dauphine, les raisons sont multiples. Si l'on ajoute le taux
    d'impôt sur le revenu aux prélèvements sociaux, plus l'impôt de solidarité sur
    la fortune, plus la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus
    additionnée à celle sur la fortune et le cas échéant les impôts locaux, on peut
    arriver à un taux non négligeable. Qui qu'il en soit, ajoute Frédéric Douet, ce
    phénomène résulte aussi bien des mesures prises par l'ancienne majorité que par
    la nouvelle. Ecoutez

L'actu éco, c'est
aussi des patrons anglais qui défendent l'Europe.

Au Royaume-Uni, le débat fait rage
sur la place de Londres dans l'Union européenne. De nombreux élus du parti
conservateur veulent quitter l'Europe. Certains ministres affirment qu'ils
voteraient pour un retrait si un référendum avait lieu aujourd'hui. Qu'en pense le monde de
l'entreprise? 19 chefs d'entreprise ont signé hier
une lettre dans The Independent pour dénoncer l'euroscepticisme ambiant. A Londres, les
précisions de Franck Mathevon

Le groupe Doux
a-t-il trouvé son repreneur?

L'homme d'affaire
Didier Calmels serait prêt à racheter la dette du volailler en redressement
judiciaire auprès de la banque Barclays. Cette créance serait ensuite
convertie en actions, ce qui conférerait à la holding de Didier Calmels les
deux tiers du capital du groupe Doux. Le tribunal de commerce de Quimper rendra jeudi sa décision sur une éventuelle prolongation de la période
d'observation.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.