Le journal de l'éco, France info

Bruxelles doute que la France puisse tenir ses engagements en matière de déficit public

C'est une mauvaise nouvelle pour le gouvernement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Dans ses prévisions
d'automne publiées ce matin pour l'ensemble de l'Union, la commission européenne
met en garde Paris sur plusieurs points. Même si la croissance va progresser
l'année prochaine et l'année suivante, le déficit français va encore déraper
affirme Bruxelles. Il devrait se situer, selon elle, à 3,7% du produit
intérieur brut en 2015, alors que Bercy s'est engagé à le ramener sous la barre
des 3% à cette date. Pourquoi cette divergence de point de vue? Parce que la
commission raisonne à "politique inchangée"  explique le ministre de l'économie, Pierre
Moscovici qui maintient son engagement.

Au délà du déficit, la commission
européenne a d'autres sujets d'inquiétudes concernant la France. Elle anticipe
aussi un nouveau dérapage de la dette publique à 96% du PIB en 2015 contre
93,5% d'ici la fin de l'année. Enfin, Bruxelles ne croit pas du tout à
l'inversion rapide de la courbe du chômage. Bien au contraire. Elle table sur
une hausse du taux de chômage jusqu'en 2015.

La fronde contre
l'écotaxe va coûter cher au contribuable.

Depuis le début de
la contestation, quatre portiques et onze bornes ont été détruits sur
l'ensemble du territoire. Le matériel étant installé sur le domaine public,
c'est l'Etat, et donc le contribuable qui va devoir payer les réparations. Elles
sont évaluées à environ 6 millions et demi d'euros par le cabinet du ministère
des transports. Soit 900 mille euros par portique et 250.000 euros par borne.

La rémunération des grands patrons
continue d'augmenter.

2,8 millions d'euros : c'est la
rémunération moyenne versée en 2012 aux dirigeants des 120 plus grosses
sociétés françaises cotées en bourse. 2,8 millions d'euros, c'est 2,4% de
plus qu'en 2011 selon le cabinet Proxinvest qui publie tous les ans une
étude sur le sujet.

Qui est le patron le mieux payé de
France?

C'est Bernard Charlès de Dassault
Systèmes : 14,9 millions d'euros en 2012, en hausse de 36%. Vient ensuite
le PDG de Renault Nissan, Carlos Ghosn : 13,4 millions. Puis celui du groupe
Dior-LVMH, Bernard Arnault avec 9,5 millions. Plus globalement, 13 grands
dirigeants ont touché des rémunérations supérieures à 4 millions 700 mille
euros l'an dernier, soit 240 fois le SMIC. Une fois encore, le cabinet
Proxinvest dénonce la façon dont sont fixés les salaires des grands patrons. D'autant
que ces rémunérations astronomiques ne sont pas corrélées aux résultats des
entreprises, critique Loïc Dessaint, directeur associé du cabinet.

Nouveau plan social
dans la presse écrite.

230 emplois vont
être supprimés au sein du Groupe de presse Centre France La Montagne, qui
détient 8 quotidiens régionaux et une douzaines d'hebdomadaires. Face au déclin
du journal papier, le groupe entend restructurer son activité, en se
réorientant vers le numérique. 60 nouveaux emplois pourraient être créés à
terme.

Toujours en bref,
Renault se rapproche de Mitsubishi.

Le constructeur
français et son concurrent japonais annonce une alliance pour partager des
technologies et développer ensemble des véhicules électriques. Mitsubishi
devrait ainsi commercialiser sous sa marque deux nouvelles berlines fabriquées
sur des plateformes Renault-Nissan.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)