Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Gayet/Hollande : le Web préfère en rire

écouter
Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie de Pierre Chausse, journaliste. Au menu ce vendredi : les révélations de Closer, Dieudonné et une boulette de Google Maps.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Parmi tous ces messages, certains s'indignaient qu'on s'immisce ainsi dans la vie privée d'une personne publique... et d'autres préféraient en rire.

D'autres s'interrogent sur la façon dont l'hebdomadaire a prouvé son scoop, que l'homme casqué figurant sur les photos publiées porterait les mêmes chaussures que François Hollande en voyage en Arabie Saoudite ou sur le perron de L'Elysée. Mais les spécialistes de la mode de GQ ont enquêté et révèlent que le laçage entre les deux paires n'aurait absolument rien à voir...

Slate.fr a choisi un autre traitement et propose une liste d'articles auxquels vous n'échapperez pas ce week-end, sur le ton de l'humour toujours. 

Mais la palme revient au site parodique Le Gorafi, selon lequel François Hollande aurait demandé au Conseil d'Etat d'invalider cette semaine et de reprendre la semaine à zéro.

Dieudonné a de plus en plus de fans sur Facebook

Au lendemain de l'interdiction d'un de ses spectacles par le Conseil d'Etat, Dieudonné continue de faire parler de lui sur les réseaux sociaux. Un terrain qu'il maîtrise particulièrement bien... il en a fait son moyen d'expression privilégié. D'ailleurs, le nombre de ses fans et abonnés croît proportionnellement à l'ampleur de la polémique. 

Quelques chiffres significatifs à retenir, obtenus grâce à l'outil Socialbaker, en un mois la page Facebook officielle est passée de 360.000 à plus de 550.000 fans et sa chaîne YouTube, de 170.000 à 245.000 abonnés... Un indicateur qui nous montre que, s'il y a un gagnant dans l'histoire jusqu'à présent, c'est peut-être bien l'humoriste controversé. 

En Allemagne, la place Adolf Hitler

C'est une incroyable erreur que celle de Google Map... Jeudi, pendant quelques heures, la voie bordant au nord la place Theodor-Heuss, un important rond-point de la capitale allemande, a été renommée "Place Adolf Hitler" sur le site de cartographie de Google, nom que cette voie portait entre 1933 et 1947. 

L'erreur, que la société américaine a été incapable d'expliquer, a depuis été corrigée... Google s'est excusé mais le mal était fait.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.