Le grand témoin, France info

Gaspard Koenig : "Il y a un manque de liberté économique en France"

La chambre de commerce s'inquiète de la fuite des cerveaux. La France ne serait plus attractive : 80.000 jeunes partent tenter leur chance chaque année à l'étranger. Gaspard Koenig, normalien, agrégé de philosophie, proche de Christine Lagarde et directeur du think-tank libéral Génération Libre. Il est installé en Grande-Bretagne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Après avoir terminé ses études Gaspard Koenig a cherché du travail. Il a passé une dizaine d'entretiens à Paris et à Londres. A Paris, les recruteurs n'ont cessé de lui dire qu'il avait un parcours atypique, alors qu'à Londres la question n'a jamais été évoquée.

"On trouve dans certains pays un environnement où on est moins sur des rails et où ceux qui ont envie de faire des choses différentes sont encouragés et accueillis par les entreprises. Cela fait une énorme différence. "

Une fois établis à l'étranger les gens ont beaucoup de mal à revenir en France. "La vie fait son chemin et ensuite on a l'impression que la France est un peu isolée parfois du reste du monde. Le problème ce n'est pas la fuite des cerveaux, mais le fait qu'ils ont des enfants qui sont perdus pour la France. On constate que 90% des enfants du lycée français continuent leurs études à l'étranger et leurs enfants à eux ne parlent plus français. En deux générations, le lien avec la France est perdu. "

Ce qui est notable c'est que la France est 70e dans le monde pour la liberté économique, derrière le Kazakhstan et le Ghana. Alors que les pays où les Français s'expatrient : Suisse, Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, sont classés parmi les 15 premiers.

"Il y a un manque de liberté économique mais aussi de respect des libertés individuelles qui renforcent la tentation de l'exil et qui rend sceptique quant à la tentation de rentrer, " explique Gaspard Koenig, directeur du think-tank libéral Génération Libre.

(©)