Le droit d'Info, France info

Un droit nouveau : le retour en formation

Que faire quand on a décroché et qu'on n'a ni diplôme ni qualification ? Faire usage de son droit au retour en formation, un droit nouveau qui nécessite quelques explications.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Un apprentissage en entreprise, c'est l'une des possibilités offertes en théorie dans le cadre du droit au retour en formation © Fotolia)

C’est un peu comme une seconde chance. Depuis décembre dernier et la publication de deux décrets au Journal officiel, tous les jeunes qui ont déserté les bancs de l’école à un moment donné peuvent, s’ils le souhaitent, les retrouver. L’objectif est simple : leur faciliter l’accès à l’emploi en décrochant un diplôme. Ce nouveau droit fait suite à la loi de juillet 2013 sur la refondation de l’école.

Comment faire pour bénéficier ?

Il suffit d’avoir entre 16 et 25 ans et d’en faire la demande. Par téléphone, courrier, internet ou même auprès des structures de votre région.

Ensuite, tout dépend de votre niveau scolaire : soit vous n’avez aucun diplôme ou vous êtes seulement titulaire du brevet. Soit vous avez un bac général, mais pas de qualifications reconnues, vous avez quitté la fac au bout de deux ans par exemple... Dans tous les cas après avoir pris contact avec l’administration, dans les 15 jours, selon la loi, un rendez-vous doit vous être fixé.

Vous rencontrerez alors votre référent. Avec lui vous ferez le bilan de vos compétences, pour trouver la formation la mieux adaptée à votre profil. Que ce soit dans le cadre d’un établissement scolaire ou d’un apprentissage.

D'après le gouvernement, à la fin de l’année dernière, 620.000 jeunes étaient en décrochage scolaire.

(Un apprentissage en entreprise, c'est l'une des possibilités offertes en théorie dans le cadre du droit au retour en formation © Fotolia)