Le décryptage éco, France info

Plus de 300 multinationales échappent à l'impôt au Luxembourg

Énorme scandale fiscal avec la publication d’une enquête internationale à laquelle a participé le journal Le Monde. En ligne de mire le Luxembourg qui permet à plus de 300 multinationales de ne pas payer d’impôts ou presque.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est ce qu'on appelle un scoop à grande échelle. Par sa méthode d'abord : il s'agit d'une enquête réalisée et coordonnée par un réseau de 40 médias d'information dans le monde. Le consortium américain de journalistes d’investigations, dont le journal Le Monde est l'un des membres actifs. C'est 40 médias étrangers publient donc tous aujourd'hui cette enquête, chacun y ajoutant un volet national.

Ensuite, l'ampleur de l'enquête est impressionnante : l'association a mis la main sur 28 000 documents secrets, c’est une somme considérable, qui viennent tous d’un seul grand cabinet de conseil et d’audit, PrinceWaterHouseCoopers, même si on peut penser que d’autres cabinets pratiquent les mêmes méthodes. Ces documents datent de la période 2002 à 2010, ils sont signés entre le grand-duché du Luxembourg et 340 grandes entreprises, parmi lesquelles des stars de l’économie comme Apple, Amazon, Heinz, Pepsi, Ikea, Deutsche Bank… Toutes ont le même objectif, payer peu ou pas du tout d’impôts sur leurs profits. Au total, ce sont des milliards d’euros qui échappent ainsi au fisc des pays concernés.

Comment ça marche concrètement Vincent ?

Ces groupes créent une holding, une filiale, une petite entité ou même un fonds d’investissement au Luxembourg avec bien sûr très peu d’activités et de salariés. Et ils y transfèrent des actifs et surtout des profits réalisés ailleurs dans le monde. On découvre aussi des choses plus sophistiquées comme des montages complexes d’évasion fiscale dans lesquels le Luxembourg n’est qu’un maillon de chaîne, aux côtés de centres financiers offshore plus exotiques.

Mais tout ça semble légal ?

C’est en tout cas ce que prétend le ministre des finances du Luxembourg, que le Monde a interrogé, et qui dit, la main sur le cœur, ce système c’est le génie de notre patrimoine, ça fait partie de notre histoire et il est normal qu’il y a ait une certaine compétition fiscale entre les Etats. Mais la masse de ces documents révélés aujourd’hui va donner de solides arguments à la Commission européenne, à l’OCDE, au G20 qui, depuis des mois, font pression sur le Luxembourg, en subodorant que le grand duché pratique ce qu’on appelle pudiquement l’optimisation fiscale, mais sans savoir vraiment comment elle la pratique çà grande échelle. Bruxelles pense avoir trouver un angle d’attaque contre le système luxembourgeois en expliquant que ce dispositif équivaut à des aides illégales d’Etats. Le bras de fer s’annonce cette fois terrible et passionnant. Pour une raison simple : en ce moment, tous les Etats recherchent des recettes fiscales. Donc, ces révélations tombent à point nommé.

Et puis, ça ne vous a pas échappé, vous connaissez le nouveau président de la Commission européenne ? Jean-Claude Juncker est luxembourgeois… Il a été longtemps premier ministre du Luxembourg. Son attitude dans cette affaire sera intéressante à observer !

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)