Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. La révolution de l'iPhone

Il y a dix ans naissait l'iPhone. Depuis il a totalement révolutionné l'industrie du téléphone et surtout relancé la création numérique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Steve Jobs présentant le premier iPhone le 9 janvier 2007 à San Fransisco, en Californie.
Steve Jobs présentant le premier iPhone le 9 janvier 2007 à San Fransisco, en Californie. (TONY AVELAR / AFP)

Le 9 janvier 2007, le premier iPhone était présenté par Steve Jobs, le génial patron d’Apple aujourd’hui décédé. Il existait déjà ce qu’on appelle des smartphones, des téléphones intelligents, mais ce petit appareil tactile a accéléré la transformation numérique dans notre quotidien.

Le tournant de l’ère numérique

Des dizaines d’entreprises, d’applications et d’outils numériques ont vu le jour en dix ans. Pour n’en citer que dix : l’iPad, le Kindle, la 4G, Uber, Airbnb, Android, Spotify, Instagram, Snapshat, WhatsApp...

L’iPhone n’est que la pointe émergée de cet iceberg. C’est l’accélération, peut-être même le basculement de l’ère numérique. Il symbolise aussi l’addiction que suscitent ces outils en multipliant les sollicitations, notamment via les réseaux sociaux. Le docteur Laurent Karila, spécialiste des addictions, affirme que le smartphone agit comme un doudou virtuel, à tel point que quand on en est coupé, on peut éprouver de l’angoisse, et même un sentiment d’abandon que ressentent notamment les adolescents rivés à leur téléphone. 

Un outil informatique ultra-puissant

L’iPhone est de fait le premier robot de poche qui contient un nombre exponentiel de données issues de notre vie quotidienne. Avec l’iPhone, nous sommes entrés dans l’ère de la donnée, des capteurs qui s’immiscent partout dans nos environnements domestiques, professionnels, urbains et même désormais dans notre corps. L’ère des  machines à calcul surpuissantes, des algorithmes plus sophistiqués que jamais, combinés aux progrès fulgurants de l’intelligence artificielle, projettent l’être humain dans un nouvel inconnu. Certains chercheurs pensent que s’est ainsi amorcé dans cette décennie un basculement, peut-être même un moment critique de l’histoire de l’humanité. Il y aurait comme un effet de seuil dans l’irrésistible expansion du numérique dans nos vies. Internet a débordé du strict cadre de l’écran pour gagner progressivement tous les champs de notre vie.

Internet omniprésent 

Avec l’iPhone et avec déjà les premiers objets qui apparaissent dans notre quotidien, nous pourrions passer de fonctionnalités de communication, à une puissance de guidage de nos quotidiens avec un risque bien réel d’organisation automatisée de nos sociétés. C’est le rapport au temps que le numérique est peut-être en train de dérégler, en rendant visible simultanément des bouts multiples de réel.

Loin de moi l’idée de condamner cette grande transformation. La révolution numérique porte en elle une fantastique puissance d’amélioration de notre vie quotidienne, dans bien des domaines comme nos villes ou la santé. Mais nous devons rester vigilants, ne pas sous-estimer notre pouvoir de lucidité, de regard critique, de mise à distance. Avec l’iPhone et toutes les machines connectées qui vont envahir notre quotidien, il nous faudra inventer une nouvelle relation avec ces machines, pour garder intact nos facultés sensibles et notre rapport au temps qui font l’essence même de l’être humain.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Steve Jobs présentant le premier iPhone le 9 janvier 2007 à San Fransisco, en Californie.
Steve Jobs présentant le premier iPhone le 9 janvier 2007 à San Fransisco, en Californie. (TONY AVELAR / AFP)