Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. L'inquiétude des fonctionnaires sur la retraite

On ne connait pas les détails de la réforme des retraites. Ce flou entretient des doutes chez les Français à commencer par les fonctionnaires. Le décryptage de Fanny Guinochet (L'Express).

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Manifestation contre la réforme des retraites à Paris, le 8 octobre 2019.
Manifestation contre la réforme des retraites à Paris, le 8 octobre 2019. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Pour les agents de la fonction publique, le changement va être conséquent au niveau de la retraite. Aujourd’hui, leur retraite est calculée sur le montant de leur six derniers mois de salaire grosso modo, aujourd’hui, leurs pensions représentent 75% de leur ancien salaire. Demain, ce mode de calcul va disparaître : c’est toute la carrière qui va être prise en compte. Certains risquent d’être vraiment perdants, comme les enseignants. Parce que comme la plupart des fonctionnaires, ils commencent avec des salaires très bas.

Les enseignants ciblés

Un professeur des écoles débute avec 1 700 euros net. Donc si on fait une moyenne sur toute la carrière et non pas uniquement sur ses six derniers mois les mieux payés, forcement il va y perdre jsuqu’à 300 et 600 euros par mois de pension selon les calculs des syndicats. D’où la nécessité de prendre en compte leurs primes, mais comme elles sont faibles, cela ne compensera pas. D’où l’idée aussi de revaloriser les salaires, comme l’a avancée Bruno Le Maire. C’est aussi l’engagement pris par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation, qui a voulu les rassurer mercredi 5 décembre dans Le Parisien. En attendant, les enseignants sont inquiets et mobilisés.   

Manifestation contre la réforme des retraites à Paris, le 8 octobre 2019.
Manifestation contre la réforme des retraites à Paris, le 8 octobre 2019. (JACQUES DEMARTHON / AFP)