Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. Bruxelles épingle la France sur son budget 2020

Bruxelles rappelle à l'ordre la France concernant son budget 2020. Faut-il s'inquiéter ? Le décryptage de Fanny Guinochet, ("L’Express")

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Siège de la Commission européenne à Bruxelles (Belgique).
Siège de la Commission européenne à Bruxelles (Belgique). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

La commission européenne estime qu’il y a un risque de "non conformité" du  budget 2020 de la France. Cela signifie qu'on s’éloigne trop des objectifs qui nous étaient fixés. En clair : que la France ne tient pas suffisamment ses dépenses et qu’elle ne fait pas assez d’efforts, notamment pour réduire sa dette. Notre dette continue à augmenter.. On est comme un ménage surendetté, qui continue à contracter crédit sur crédit.

Notre s'approche dangereusement des 100% du PIB, de notre produit intérieur brut, c’est-à-dire de la richesse que l’on crée. Pour 2019 on table sur 98,8% du PIB, et cela devrait encore augmenter l’année prochaine.

En fait, la Commission européenne nous invite à faire attention. Et la France n’est pas la seule dans ce cas : le rappel vaut aussi pour l’Italie, la Finlande, l’Espagne, le Portugal et la Belgique ou encore la Slovénie et la Slovaquie.  

Y aura-t-il des sanctions ?

Pas de sanctions, on en est au stade du carton jaune. D’ailleurs, l’Europe ne demande pas à la France de refaire son budget 2020, comme elle a pu le faire dans le passé à des pays comme l’Italie ou la Grèce. C’est juste un avertissement pour nous alerter : notre budget 2020 risque de violer les règles européennes. Comme celle, par exemple, qui veut que le déficit public d’un pays ne dépasse pas 3% du PIB. Aujourd'hui, on est un peu hat-dessus, à 3,1%..

Et d’ailleurs, il y a une dizaine de jours, Emmanuel Macron avait dit que cette règle était "d’un autre siècle", il s’affranchissait pour la première fois de la rigueur budgétaire traditionnelle. Normalement, l’année prochaine, la France devrait passer en-dessous des 3%. Il faut espérer car en avril, la commission nous demandera des comptes. Et là, si on n’est toujours pas dans les clous, si on est encore en déficit excessif, Bruxelles pourra alors mettre un carton rouge à la France.  

La France n’est pas bonne élève, contrairement à l’Allemagne

Sur les 19 membres de la zone euro, près de la moitié -  neuf exactement- ont un projet de budget 2020 totalement conforme aux règles européennes: il y a l'Allemagne donc, mais aussi les Pays-Bas, l'Irlande, la Grèce, la Lituanie, le Luxembourg, Chypre, Malte et l'Autriche. Et nos voisins allemands et néerlandais font même mieux : ils sont en excédent budgétaire. Pour le coup, la commission leur demande de dépenser leur argent, de l’investir et de relacher la bride sur les économies. L'Europe a ses fourmis et ses cigales.                

Siège de la Commission européenne à Bruxelles (Belgique).
Siège de la Commission européenne à Bruxelles (Belgique). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)