Immobilier : ce qu'il faut savoir des taux d'intérêt des banques qui remontent

écouter (2min)

Mauvaise nouvelle pour ceux qui ont un projet immobilier : les taux augmentent rapidement. Le décryptage de Fanny Guinochet.

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une demeure à vendre à Caen (Calvados). (OLIVIER BOITET / MAXPPP)

C’est une tendance qui s’installe déjà plusieurs mois mais qui, là, s’accélère : les taux d'intérêt des banques remontent. En avril, selon les tous derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement CSA, le taux moyen des crédits est passé à 1,27%, contre 1,18% un mois plus tôt.

Pour rappel, on était plutôt autour de 1% l’été dernier. Depuis l’automne, les règles d’attribution des crédits se sont beaucoup durcies : les banques ne peuvent plus accorder des prêts qui dépassent 35% du revenu des emprunteurs sans quoi elles peuvent être sanctionnées. Mais, surtout, avec l’inflation, elles sont beaucoup plus regardantes qu’avant sur les dossiers. Elles demandent plus d’apport. Pour être sûres que vous allez bien pouvoir rembourser chaque mois, les banques s’intéressent de plus en plus à l’endroit où vous achetez, par rapport à votre lieu de travail. C’est nouveau dans un contexte de hausse des carburants : elles vérifient que vous serez capables d’absorber l’augmentation des frais de transports !  

Les taux restent en dessous de l’inflation

Il y a aussi la guerre en Ukraine qui inquiète les investisseurs. Si le conflit se durcit, ça va encore alimenter l’inflation. Les ménages auront encore moins de marges, les banques aussi car, ces derniers mois, l’argent coûte plus cher. Les banques commerciales se fournissent en liquidités auprès des banques centrales qui leur prêtent mais à des niveaux plus élevés et ces hausses, elles les répercutent sur les clients. Aux États-Unis, on l’a vu la semaine dernière, la Fed a augmenté de 0,5% ses taux directeurs. En Europe, pour le moment, la banque centrale n’a pas augmenté ses taux mais avec une inflation galopante à 7,5% dans la zone euro, on s’attend à une prochaine remontée. Les banques anticipent ces hausses. 

L’envolée des taux risque donc de durer et c’est pour ca, si vous avez un projet immobilier, ne le repoussez pas trop, si vous le pouvez. Même s’il faut remettre les choses en perspective, les taux restent encore très en dessous de l’inflation. L’inflation est à 4,8% sur les 12 derniers mois. Ça reste donc toujours intéressant d’emprunter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.