Le conseil culture, France info

Le nouvel album de Michelle David et un disque méconnu de Nino Ferrer : nos conseils pour se cultiver pendant le confinement

Tous les jours, franceinfo vous propose des conseils culture pour se cultiver même par temps confiné, face au coronavirus. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nino Ferrer en janvier 1970
Nino Ferrer en janvier 1970 (AFP)

Pour passer le temps pendant le confinement, franceinfo vous propose des conseils culture. Chaque jour, nous vous conseillerons de la lecture, de la musique, une exposition, des séries ou des films. Ce dimanche 19 avril, deux albums qui ont en commun l'amour de la soul et du rythm'n'blues.

Michelle David and the Gospel Sessions, Vol. 4

Soul, rythm'n'blues, gospel, funk, afrobeat… Mais aussi calypso et reggae : Michelle David embrasse toutes les musiques noires. La chanteuse née il y a 66 ans en Caroline du Nord en fait une nouvelle démonstration dans son 4ème album.

Ce n’est pas aux Etats-Unis que la passion de Michelle David pour les musiques noires s’est épanouie, mais aux Pays-Bas où elle s’est installée. C’est là qu’elle a rencontré ses deux complices, les guitaristes Onno Smit et Paul Willemsen, avec lesquels elle a formé son groupe.

Dans ce quatrième album bourré d’énergie positive, Michelle David rend notamment un hommage appuyé à la soul. Sa voix puissante n’a rien à envier à celles de ses aînées. Cet album vient couronner des années de tournées au cours desquelles la chanteuse et son groupe ont électrisé les scènes sur lesquelles ils se sont produits, en particulier celle des Eurockéennes en 2018.

Michelle David et ses complices devaient donner plusieurs concerts en France au mois de mai. Il faudra malheureusement attendre encore un peu avant de les retrouver sur scène.

Le 4e album de Michelle David : écoutez le conseil Culture d'Anne Chépeau
--'--
--'--

Métronomie, le disque pessimiste et méconnu de Nino Ferrer

En 1972, Nino Ferrer est en colère. Contre sa maison de disques d’abord, qui lui demande des Téléphon et des Mirza à la chaîne, alors que lui a autre chose en tête. Nino Ferrer est en colère contre le système, contre la société… Il se voit en représentant d’un monde disparu, éliminé.

Sur la pochette de son album Métronomie, il se représente en vieil arbre, à moitié brisé, déplumé, qui ne tient plus qu’avec du sparadrap et une épingle de nourrice.
Provocateur, Nino Ferrer ouvre cet album psychédélique et social, par un hymne antimilitariste, Les enfants de la patrie. Face à cette vision pessimiste du monde, Nino Ferrer chante une autre impasse, celle des paradis artificiels de l’époque.

Sur ce disque se trouve aussi une chanson très connue, aussi agréable à écouter que son message est désespéré. Une chanson écolo, où La maison près de la fontaine laisse place à l’usine et au supermarché.

Avec cet album, Nino Ferrer ne produit pas de tubes, ce qui le fâchera encore un peu plus avec sa maison de disques, mais sa musique est en avance sur son temps, mélangeant jazz, rock et rythm’n' blues, derrière la seule vraie voix soul de la chanson française.

Métronomie, de Nino Ferrer : écoutez le conseil Culture d'Ersin Leibowitch
--'--
--'--

Nino Ferrer en janvier 1970
Nino Ferrer en janvier 1970 (AFP)