franceinfo conso. L'achat d'un climatiseur, à ne pas prendre à la légère

écouter (3min)

C'est l'été et il fait chaud. Rien d'extraordinaire mais c'est le moment où l'on a envie d'acheter un climatiseur. Attention aux pièges et aux travaux d'installation. 

Article rédigé par
Fanny Guibert (60 millions de consommateurs) - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La partie extérieure d'un climatiseur. (GERARD HOUIN / MAXPPP)

Il existe plusieurs manières de rafraîchir son logement et il ne faut pas hésiter à les combiner. Par exemple, mieux vaut commencer par installer des stores sur des fenêtres ensoleillées avant d’installer un climatiseur. Cela permettra d’opter pour un appareil qui consommera moins d’énergie et fera donc moins flamber la facture. 

Concernant les climatiseurs eux-mêmes, on distingue les petits appareils mobiles souvent achetés dans l’urgence qui impliquent un tuyau qu’on fait passer par la fenêtre. Nous les avons testés l’an dernier et ils sont globalement énergivores et peu efficaces. Si l’on veut vraiment bénéficier d’une climatisation, mieux vaut donc opter pour un climatiseur fixe avec une unité extérieure, le gros caisson que l’on voit souvent sur le côté des maisons, associé à une ou plusieurs unités intérieures. Il est important de savoir que ces climatiseurs sont en fait des pompes à chaleur air-air réversibles. Elles peuvent rafraîchir l’été et chauffer le logement l’hiver. Il faut donc bien envisager ces deux utilisations pour tirer le meilleur parti de son investissement. 

Se poser les bonnes questions

Il semble nécessaire de faire passer au moins trois professionnels. Cela permet non seulement de comparer les prix mais aussi les devis et les solutions proposées. Où l’appareil va-t-il être installé ? Les voisins risquent-ils d’être gênés ? Quelle puissance ? Quel type d’unité intérieure ? Quel contrat d’entretien ? Il faut aussi réclamer l’étiquette énergie de la configuration proposée, unités extérieures et intérieures. Cette étiquette contient des informations essentielles pour comparer facilement les différents appareils. Certains sont plus performants que d’autres et sont classés A+++ alors que d’autres sont seulement A. 

Une fois l’appareil installé, il faut aussi veiller à bien l’utiliser pour ne pas faire flamber la facture. Attention notamment à ne pas régler la température trop basse. Selon l’agence de la transition écologique, régler la clim sur 26°C au lieu de 22°C à l’intérieur permet de diviser par deux l’énergie consommée. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.