Consommation : huile, moutarde... Par quoi remplacer ces produits en magasin ?

écouter (3min)

Deux tiers des importations françaises de tournesol proviennent d’Ukraine... D’où la pénurie d’huile de tournesol que les consommateurs subissent depuis le mois de mars. Mêmes rayons vides pour la moutarde, dont le prix a augmenté de 9% sur un an, d’après une étude de l’institut spécialisé IRI.

Article rédigé par
Patricia Chairopoulos (60 millions de cionsommateurs) - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pénuries de pots de moutarde et de bouteilles d'huile dans les rayons de ce magasin d'alimentation. (AURELIEN ACCART / RADIO FRANCE)

Bonne nouvelle ! Il est (presque) toujours possible de substituer de l'huile ou de la moutarde. Commençons par l’huile de tournesol, que l’on peut remplacer par l’huile de colza, au goût neutre et au prix très raisonnable. Mais attention : sa richesse en omégas 3, 6 et 9, qui est bonne pour la santé, la rend fragile à la chaleur. Il faut donc la réserver pour l’assaisonnement, la mayonnaise, les pâtes à gâteaux ou les cuissons douces. Toujours pour les assaisonnements, on peut aussi opter pour les huiles de sésame, de lin, ou encore celles de noix ou de noisettes mais qui sont plus onéreuses. Sans oublier l’huile d’olive, si l’on apprécie son goût généralement assez prononcé. 

Pour les cuissons à haute température comme les fritures, les experts conseillent des huiles raffinées, plus résistantes à la chaleur. Une très bonne candidate est l’huile d’arachide, qui supporte une température de 225°C. Si vous êtes allergique à l’arachide, l’huile de pépins de raisin raffinée peut dépanner. 

La moutarde ne monte plus au nez

Nos papilles peuvent se satisfaire avec du raifort, par exemple, pour remplacer la moutarde. Cette plante de la famille des brassicacées, comme la moutarde et le radis, a une saveur piquante et poivrée qui produit globalement le même effet que la moutarde. En rayon, on trouve du raifort préparé, c’est-à-dire de la racine de raifort râpée et mélangée à du vinaigre et du sel, ainsi que de la sauce au raifort.
 
Autre solution : le wasabi, qui est vendu en tube ou en poudre. Il ne s’agit généralement pas d’un produit très naturel. Du moins celui qui est fabriqué pour le marché européen : c’est du raifort mélangé à un colorant alimentaire, des épaississants, acidifiants et autres additifs. Parfois, les fabricants y ajoutent de la moutarde ou une petite quantité de vrai wasabi, râpé ou en poudre.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.