Quelles politiques pour lutter contre les violences faites aux femmes en Espagne et en Turquie ?

écouter (6min)
Tous les jours, le club des correspondants décrit comment un même fait d'actualité s'illustre dans deux pays.
Article rédigé par
Marie-Pierre Vérot - franceinfo - Marie-Hélène Ballestero
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le 25 novembre 2022, une manifestante madrilène brandit une pancarte avec écrit "le machisme est un crime contre tous" durant une mobilisation contre les violences faites aux femmes. (OSCAR GONZALEZ / NURPHOTO)

Dans la lutte dans les violences faites aux femmes, l'Espagne fait figure de pays le plus avancé au monde. Il existe une police spécialisée et des tribunaux spéciaux pour traiter exclusivement les affaires de violences conjugales ont été créés.

Pour autant, le pays a enregistré une forte hausse du nombre de féminicides en décembre 2022 : onze femmes ont été tuées. C'est trois fois plus par rapport à décembre 2021.

Près de la moitié des 49 femmes assassinées en 2022 avaient dénoncé leur agresseur aux autorités, ce qui veut dire qu’elles étaient censées être protégées. Le gouvernement espagnol parle de “tragédie sociale” et a promis d'intensifier les efforts pour en finir avec ce fléau, en mettant l’accent sur le strict respect des mesures de prévention et de protection des femmes.

La Turquie face à un lourd bilan

Durant l'année 2022 en Turquie, 343 féminicides et 245 morts suspectes ont été répertoriés. Chaque jour en Turquie, en moyenne, une femme est tuée par un homme. Faute de statistiques officielles fiables, ce bilan pourrait être beaucoup plus important. 

En 2022, la moitié des femmes ont été assassinées pour avoir voulu divorcer selon le dernier rapport de l'association "We will stop feminicides". La crise économique est un facteur aggravant dans les violences domestiques.

Mais l’association pointe également des décisions politiques. Pour satisfaire la frange conservatrice du pays, le président Erdogan a choisi de se retirer de la convention d'Istanbul, une convention qui protège les femmes contre les violences.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.